Des nouvelles de Charlie Sheen

Tonton BDM | 16 février 2011
Tonton BDM | 16 février 2011

Chuck Lorre, créateur de la série Mon oncle Charlie, a consacré son billet d'humeur hebdomadaire (les quelques mots que l'on peut lire à la fin du générique de la série) à sa vedette Charlie Sheen :

« Je fais du sport. Je mange des quantités raisonnables de nourriture saine. Je m'assure d'avoir suffisamment de repos. Je vois mon médecin une fois par an, et mon dentiste deux fois par an. Je me brosse les dents tous les soirs. Je me suis fait faire des radios du thorax, des tests cardiaques, des électrocardiogrammes et des coloscopies. Je vois un psychiatre et j'ai toutes sortes de hobbies pour réduire mon stress. Je ne bois pas. Je ne fume pas. Je ne me drogue pas. Et je n'ai pas de relations sexuelles débridées avec des filles que je ne connais.

Si je meurs avant Charlie Sheen, ça va vraiment m'énerver. »


Charlie, qui est un type brillant et plein d'humour, lui a répondu via le site TMZ.com (qui relaie régulièrement ses frasques) :

« Chuck, je vivrais plus longtemps que toi. Je vais t'énerver ! » a-t-il plaisanté, avant d'ajouter « Tu me manques, mec. »

Charlie Sheen a également déclaré qu'il était prêt à reprendre le travail, et a donné un dernier conseil à Lorre :

« Laisse tomber les autres séries. Reviens à celle qui les a toutes lancées. »

(Chuck Lorre est en effet l'heureux créateur de deux autres séries sur CBS The big bang theory et Mike & Molly)

Parallèlement à ces échanges, Sheen avait déjà déclaré lundi soir sur le plateau du Dan Patrick Show qu'il était pret à reprendre les tournages et qu'il « tambourinait à la porte du studio », mais que les exécutifs de CBS et Warner Bros l'empêchaient de reprendre le chemin des tournages.
 
Et à la question de savoir pour quand était prévu son retour dans la série, il a répondu :

« À ce rythme, je dirais en août 2014. »

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire