Tilda Swinton va tout faire péter

Simon Riaux | 23 décembre 2010
Simon Riaux | 23 décembre 2010

"Nous avons besoin d'un dévouement de kamikazes," cette phrase, pas vraiment anodine, a été prononcée par Tilda Swinton au sujet du festival du film d'Edimbourg, auquel elle participe activement depuis juin dernier. La comédienne s'est engagée auprès de Marc Cousins et Lynda Myles, deux autres directeurs du festival, afin de renouveler profondément cette manifestation. Le festival, l'un des plus vieux du monde, a ouvert ses portes en 1947, et a subi une forte baisse de fréquentation ces dernières années.

Sous l'impulsion de Tilda Swinton, il n'y est plus remis de récomprenses, est privilégié le rapport avec le public, qui peut très facilement accéder à l'immense majorité des séances, voire pour certaines, payer après coup en fontion de ce qu'il a pensé du film. La comédienne semble décidée à sauver ce festival, sérieusement menacé par les coupes budgétaires du UK film council. Si vous passez en juin vers Edimbourg, vous savez ce qu'il vous reste à faire :

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire