Lars Von Trier va détruire le monde

Clément Benard | 18 octobre 2010
Clément Benard | 18 octobre 2010

Lars Von Trier était resté jusqu'à présent très énigmatique  concernant Melancholia, son dernier film, révélant uniquement qu'il s'agissait d'un "drame psychologique, et au sens littéral, d'un film catastrophe" et que, évidemment, tout ça se terminerait mal. Désormais, on en sait un peu plus : "Dans Melancholia, je commence par la fin. Parce que ce qui est intéressant ce n'est pas ce qui se passe, mais comment ça se passe ! Ainsi, nous commençons par voir la destruction du monde puis nous pouvons ensuite raconter l'histoire. De cette façon, vous ne pouvez pas élaborer des théories sur ce qui va passer mais vous pouvez explorer d'autres niveaux et ainsi vous intéresser aux images et à l'univers que j'ai créé."

 

Lars Von Trier fera donc de l'anti-Roland Emmerich en expédiant tout l'aspect sensationnel du long-métrage dès la première scène pour se concentrer ensuite sur l'histoire d'une femme (Kirsten Dunst) qui traverse une grave dépression à la suite de son mariage. Après avoir entendu les inquiétudes de son jeune neveu concernant la collision imminente de la terre avec une autre planète, elle va tenter de le rassurer en lui parlant d'une "grotte spéciale où il peut être en sécurité." Le cinéaste danois a expliqué que cette peur de la destruction de la terre lui venait de son enfance, pendant laquelle il avait peur d'une guerre nucléaire. Outre Kirsten Dunst, le casting du film comprendra Charlotte Gainsbourg, Alexander Skarsgard, Stellan Skarsgard, John Hurt et Kiefer Sutherland.

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire