Indy, McQueen et Iron Man

Pauline Laurass | 7 octobre 2010
Pauline Laurass | 7 octobre 2010

Malgré une carrière remarquable, une ombre persistait toujours sur la filmographie du géant Steve McQueen. Celle de Yucatan, projet fantasme de l’acteur de La grande évasion narrant les aventures d’un archéologue en quête d’un joyau inimaginable dans la jungle du Yucatan. Imaginant un Indiana Jones avant l’heure, McQueen avait laissé derrière lui quelques 1700 pages de notes décrivant un personnage respectable et classieux lors de ses conférences au Musée d’histoire naturelle de Londres et redoutable chasseur de trésors lors de ses escapades au travers le monde. Aidé par un associé pilote pour la Navy, le héros de Yucatan devait bientôt affronter des hordes de squelettes mayas et sauver quelques belles de sacrifices rituels.

 

Un projet qui a longtemps trainé dans les tiroirs de la Warner Bros sans que la major ne donne pour autant son feu vert à la star de Bullit. Mais il se pourrait bien que la donne change, près de cinq décennies plus tard, les succès d’Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal, des Benjamin Gates et surtout de Sherlock Holmes ayant éveillé quelques intérêts pour les films d’aventures. Anthony Peckham (Invictus et justement Sherlock Holmes) a donc été engagé pour reprendre le script et les notes de McQueen et de les fondre dans une variation moderne destinée à… Robert Downey Jr. Quelques petites modifications obligatoires, McQueen désirant un héros peu loquace tandis que Downey Jr. tient précisément sa soudaine visibilité au près du grand public de par sa gouaille et son jeu cabotin… Iron man comme nouvel Indy ? Pourquoi pas !

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire