Le remake de la bande-annonce de Pour elle avec Russell Crowe !

Julio Lopez | 22 août 2010
Julio Lopez | 22 août 2010

A Hollywood, qui dit remake de film dit parfois remake de bande-annonce. Le trailer de The Next three days en est un bel exemple et on peut se rendre compte en deux minutes que le nouveau film de Paul Haggis avec Russell Crowe et Elizabeth Banks a piqué de nombreux plans - ou presque - à son modèle, Pour elle de Fred Cavayé avec Vincent Lindon et Diane Kruger. La preuve en 13 points :

1-     Paul Haggis est un metteur en scène qui aime les risques : il a remplacé la confiture par du sirop d'érable. 


 

2-     Le bonheur en un plan. En France, on partage un repas. Aux Etats-Unis, on se prend en photo. Paul Haggis a récupéré le cliché en souvenir, ça ne mange pas de pain.

 

 

3-     22, v'là les flics ! En France, c'est un policier noir qui plaque la maman devant une collègue. Aux Etats-Unis, c'est une policière noire qui plaque la maman devant un collègue. La nuance est de taille, Paul Haggis vise l'Oscar.


 

4-     « Mets la main, sale gosse ou Russell va te balancer un téléphone dans la gueule ! » hurle Paul Haggis sur le tournage. Le résultat est saisissant.


 

5-     Après de longues hésitations et de nombreuses réécritures, Paul Haggis a décidé de garder un flic au crâne rasé dans la scène d'arrestation.


 

6-     « On ne va pas se faire chier avec trois personnages dans la scène ! Emmenez-moi une dizaine de figurants ! » ordonne Paul Haggis qui prend du poil de la bête.


 

7-     Paul Haggis est un fin observateur : Vincent Lindon se prend deux fois la tête entre les mains. Mais Russell le fait mieux que Vincent, donc il peut se contenter d'une seule.



 

8-     Dans l'original, la surveillante dans la chambre d'hôpital est blanche. Aux Etats-Unis, elle est noire. « On ne sait jamais, ça fera peut-être gagner quelques spectateurs. » optimise Paul Haggis.


 

9-      Problème plus compliqué : remplacer Olivier Marchal. « J'ai trouvé très drôle qu'un ancien flic alcoolique joue un retraité malfrat. Alors j'ai pris un ancien Jedi irlandais. » s'amuse un Paul Haggis taquin.


 

10-  Elizabeth Banks est née le 10 février 1974. Son personnage, le 18 février 1974. « Elizabeth devait rajeunir d'une semaine pour le rôle. Son interprétation est extraordinaire. » annonce un Paul Haggis survolté.


 

11-  Le stagiaire décorateur n'a pas réussi à reproduire le même mur et Paul Haggis ne s'en est aperçu que trop tard, le lendemain de la scène. Il l'a viré sur le champ.


 

12-  En France, on met un barrage de flic pour essayer d'arrêter les fugitifs. « Ce petit film d'auteur français commence à m'emmerder, sortez les hélicos ! » exige un Paul Haggis hystérique qui ressemble de plus en plus au fils caché de Werner Herzog et Abel Ferrara.


 

13-  Le dernier plan de la bande-annonce. Le plus important peut-être, celui qui vous donnera envie ou non de voir le film. On ne refuse rien à Paul Haggis. Il aura droit à deux derniers plans.




Pour voir la bande-annonce de Pour elle, c'est ici.

Pour voir la bande-annonce de The Next three days, c'est là.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire