Piranha 3D : sexe, coke et diffamation

Julio Lopez | 20 août 2010
Julio Lopez | 20 août 2010

Pour une fois qu'on trouvait Jerry O'Connell hilarant dans un film, le voilà menacé par le personnage dont il s'est inspiré, Joe Francis, le créateur de Girls gone wild. O'Connell interprète dans Piranha 3D Derrick Jones, un vidéaste amateur cocaïné dont les seuls buts dans la vie sont de s'éclater le nez et le zguègue avec de jeunes canons et de se faire du pognon en même temps. Son entreprise s'appelle Wild wild girls et propose des vidéos de bombasses dénudées - Riley Steele et Kelly Brook assurent le spectacle avec talent.

Seulement voilà, la promo de Piranha 3D est un peu trop explicite au goût de Joe Francis qui a demandé à son avocat d'écrire une lettre salée à la Weinstein Company promettant des poursuites pour diffamation si ça continue. Il pointe du doigt des médias qui disent que O'Connell « interprète Joe Francis » et l'équipe elle-même ne s'en cache pas comme vous pouvez le voir dans cette interview sur Bloody-disgusting.com. O'Connell déclare à The Daily Beast : « Je joue Joe Francis. » avant de se reprendre : « Attendez ! Pour des raisons légales, je suis supposé dire vaguement inspiré par Joe Francis ! » Hier, à la première du film à Hollywood, O'Connell a voulu calmer le jeu : « Mon personnage est basé sur plusieurs professionnels du porno. Toute ressemblance avec quiconque serait une pure coïncidence. » (Va dire ça à Denisot mais à nous, on ne la fait pas !). Joe ne décolère pas et n'ira même pas voir Piranha 3D : « ... parce que je connais plusieurs personnes l'ayant vu qui m'ont dit que c'était tellement mauvais que c'en était inregardable. Mais mon avocat ira ! ». On l'imagine bien rigoler en cachette...

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire