Cannes 2010 : Compte-rendu jour 7

Stéphane Argentin | 19 mai 2010
Stéphane Argentin | 19 mai 2010

La journée débutait aux anges (c'est le cas de le dire) pour Sandy qui, au sortir Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois présenté en compétition officielle, annonce un film épique et lumineux. En l'absence de long-métrage aussi « bandant » que le Serbian film de la veille, il fallait patienter ensuite jusqu'à 14h pour découvrir dans la section « Quinzaine des réalisateurs » une œuvre à fleur de peau, coproduction entre la France, la Belgique et le Luxembourg sur le thème de la déportation des sans-papiers : Illégal (sortie prévue dans nos salles le 6 octobre 2010). Arrivait ensuite l'OFNI de la compet, Mon bonheur, premier long-métrage de Sergueï Loznitsa, coproduction entre l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Ukraine. Réaction de Sandy à la sortie : incompréhensible. Et pour finir la journée en beauté, quoi de mieux qu'un petit bijou de comédie romantique (dixit Stf) présenté au dernier festival de Sundance et projeté à Cannes dans la section « Un certain regard » : Blue Valentine.

 

 

Les aventures de Lolo au marché de Cannes

Tout comme Sandy, notre Lolo allait lui aussi passer une journée cannoise au Septième Ciel (ou presque), mais pas pour les mêmes raisons. Et pour cause, celui-ci allait avoir l'occasion de s'entretenir durant pas moins de 40 minutes avec l'un de ses réalisateurs fétiches : Renny Harlin, venu sur la croisette pour dévoilé un montage inachevé (scènes manquantes et effets spéciaux non définitifs) de Georgia (depuis retitré Etat de guerre), long-métrage sur la guerre entre la Géorgie et la Russie où l'on découvre un Renny Harlin « avec des morceaux de cœur dedans ». Et comme si tant de bonheur ne suffisait pas, notre Lolo allait également avoir la chance d'assister à une petite séance de 5 minutes d'un programme Marc Dorcel en 3D, le tout dans des conditions optimales de projection, à savoir au côté d'une charmante femme qui lui demanda s'il pouvait se serrer contre lui pour être au centre de l'écran ("avec plaisir" aurait dit l'animal). Après tant d'émotions au cours de la même journée, notre Lolo n'avait plus qu'à rentrer prendre une bonne douche (froide) et faire de beaux rêves (de Renny et des Dorcel's girls).

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire