Kristen Stewart est une prostituée à Cannes

Laurent Pécha | 17 mai 2010
Laurent Pécha | 17 mai 2010

Au marché du film, il faut toujours rester positif. Blackboulé pour la deuxième fois en deux festivals (Berlin en février et maintenant Cannes) de And soon the darkness falls, je me suis dirigé vers un autre film raté à Berlin, Welcome to the Rileys du fils de Ridley Scott, Jake Scott. Précédé d'une excellente rumeur, ce drame intimiste (trois personnages et quelques furtives apparitions) confirme son potentiel grâce à l'œil sensible de son cinéaste.

On y découvre un singulier duo, James Gandolfini traumatisé depuis des années par la mort accidentelle de sa fille de 16 ans et Kristen Stewart, strip-teaseuse et prostituée, livrée à elle-même et sans aucun repère. Cette relation étrange mais jamais malsaine (il y avait tout pour pourtant), Gandolfini voyant forcement en la jeune fille l'enfant qu'il a perdu, se développe avec pudeur et une vraie humanité. En écorchée vive, animal indomptable, Kristen Stewart prouve surtout après l'excellent Adventureland, qu'elle est une formidable actrice...lorsqu'elle ne joue pas les minettes insipides et faussement complexes dans les Twilight.

Le film est annoncé pour novembre pour la France et il mérite vraiment le détour. A l'heure où son père monte encore les marches cannoises (enfin si on veut), la relève semble fin prête dans la famille Scott.

Laurent Pécha arrive toujours à ses fins

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire