Cannes 2010 : Compte-rendu jour 2

Stéphane Argentin | 13 mai 2010
Stéphane Argentin | 13 mai 2010

Cannes, deuxième jour. On entre désormais dans le vif du sujet et le rythme de croisière du festival : levé à 7h du mat pour assister à la traditionnelle projo de presse matinale de 8h30 avant d'enchaîner ensuite toute la journée. Une journée placée sous le signe de l'Asie pour Sandy et Stf du côté de la compet avec le drame chinois Chongqing Blues qui ne laisse pas insensible. Plus tard dans l'après-midi, c'est au tour du pays du matin calme d'être à l'honneur avec le tout aussi réussi The Housemaid.

Et Lolo dans tout ça me direz-vous ? Et bien les grands effluves chinois et autres soubrettes coréennes n'étant pas forcément sa tasse de thé, le monsieur s'est terré toute la journée au marché du film pour aller se mater du Van Damme, du Michael Biehn et autres films cool (ou pas). Pour les détails, direction ce dossier. Entre les deux films de la compet, Stf a lui aussi fait un petit détour par le marché avec Legacy, long-métrage remettant en question tout un pan de l'Amérique militaire, le tout porté à bout de bras par Idris Elba, bien connu des sériephiles pour son rôle de Stringer dans The Wire. Dans le même temps Sandy se penche avec grand intérêt sur le cas Draquila, long-métrage sur l'après tremblement de terre meurtrier de la ville d'Aquila au printemps 2009 dont la présence sur la Croisette a conduit le gouvernement italien à boycotter cette 63ème édition du Festival (lire notre dossier).

 


 

Après tant d'émotions, le Sandy décide d'aller décompresser à la soirée Paris Première qui a lieu à Juan-les-Pins. Autant dire que votre humble serviteur ici présent a plutôt intérêt à assurer une bonne nuit de sommeil pour le grand événement de demain : Wall Street 2. Car après sa nuit de débauche, pas sûr qu'on retrouve le Sandy dans un état de grande fraicheur à 8h du mat...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire