Michael Bay n'aime toujours pas la 3D

Eric Provot | 24 mars 2010
Eric Provot | 24 mars 2010

Michael Bay et la 3D. L'histoire continue et pourrait même se finir. L'année dernière à la convention ShoWest, il avait déclaré que le procédé n'était qu'un gadget. Mais entre temps Avatar est sorti et à rapporter plein de billets verts réveillant l'appétit des studios. Y compris la Paramount qui a fait pression pour que Michael Bay fasse Transformers 3 en 3D. Le réalisateur avait consenti à faire des tests. Mais ça ne le fait toujours pas. Le tournage en 3D directement est problématique à cause de l'équipement qui est « trop lourd et encombrant pour les scènes d'action au rythme soutenu » qu'il filme.

Restait la solution de la conversion en postproduction. Bay a alors envoyé des scènes des précédents Transformers à la conversion. Et son avis est très négatif sur ce procédé. Il a déclaré sur le site Slash Film : « Je filme des choses compliquées. Je mets des éléments réels dans les scènes d'action et, honnêtement, je ne suis pas convaincu par le procédé de conversion. J'essaye d'être convaincu et quelques sociétés travaillent encore sur les plans que je leur ai donnés. Pour l'instant, cela ressemble à de la fausse 3D avec des couches qui sont très visibles. Vous allez dans la salle de projection, vous espérez être excité et vous pensez, euh, c'est un peu nul. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent de mes films mais ils sont techniquement précis et si cela ne doit pas être excellent, je ne veux pas le faire. Je suis habitué à avoir L'Agence tout risques sur mon tournage et je vais donner ça (le film ndlr) à l'Agence quasiment pas de risques, l'envoyer en Inde et espérer que ça marche ? Le processus de conversion sera toujours inférieur à la vraie 3D. Les studios peuvent vouloir sacrifier la forme et se servir d'un gimmick pour rapporter 3 dollars de plus par ticket, mais pas moi. »

Il ajoute que son avis n'est pas encore définitif. Avant de préciser qu'une minute de conversion 3D ne coute pas 100 000 dollars mais entre 120 000 et 150 000 dollars. Cela ajoute donc 30 millions de dollars au budget du film. Une somme que le studio réussirait à rattraper facilement. La question est donc Bay va-t-il réussir à imposer sa volonté ? La suite au prochain épisode.

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire