Les réactions des oscarisés

Eric Provot | 8 mars 2010
Eric Provot | 8 mars 2010

Les Oscars ont été décernés cette nuit. Et, comme prévu, Démineurs a fait une belle récolte. Alors que les heureux gagnants (et les autres) ont pu festoyer toute la nuit durant, voici les réactions de ceux qui vont pouvoir décorer leurs étagères avec une belle statuette.

On commence bien sur par le grand gagnant de la soirée Démineurs. Kathryn Bigelow ouvre le bal en revenant sur le fait d'être la première réalisatrice à remporter le trophée suprême. « J'espère être la première d'une longue série. Et bien sûr j'aime me voir juste comme une réalisatrice, et j'attends le jour où cela (le fait d'être une femme ndlr) sera un point sans importance. Mais je suis toujours reconnaissante si je peux inspirer quelques jeunes réalisateurs ou réalisatrices intrépides  et tenaces et leur faire comprendre que l'impossible est possible et qu'il ne faut pas abandonner son rêve. » Et gagner contre son ex-mari de réalisateur ça fait quoi ? « Tout d'abord, je pense qu'il est un réalisateur extraordinaire. Je dois dire que tous les nominés sont des réalisateurs phénoménaux, puissants et talentueux »

 


 

Quant à son équipe, elle est très reconnaissante envers sa réalisatrice, comme Mark Boal, le scénariste du film. « De temps en temps, les gens me demandent un conseil et le conseil que je leur donne en tant que scénariste c'est que cela aide toujours d'avoir un génie en réalisateur, c'est ainsi que je résume ma relation avec Kathryn. » Les monteurs du film eux avouent avoir été très libres lors de leur travail. « Nous avons eu plus de 200 heures de rushes, et nous avons eu la chance de faire un premier jet. Puis Kathryn est venue et  elle nous a donné des notes pour affiner les choses, mais nous avons eu beaucoup de liberté avec notre montage. Ainsi, beaucoup de choix que vous voyez sur l'écran sont des choses que nous, les monteurs, avons faites. »

De leur côté, Jeff Bridges et Sandra Bullock sont tout les deux très heureux de leurs récompenses. Jeff Bridges est ravi pour la mise en avant du film Crazy Heart pour lequel il a remporté l'Oscar du meilleur acteur. « C'est très excitant pour moi car cette récompense apporte un peu d'attention sur ce grand film. » Et il a affirmé que ce film, où il joue un chanteur de country, l'encouragera à continuer dans la musique. Quant à Sandra Bullock, elle a du mal à réaliser d'avoir été déclarée meilleure actrice pour The Blind Side. « Comme je l'ai dit sur scène, j'ai demandé si je l'avais gagné ou si j'avais épuisé les autres. Je n'aspirais pas à cela (le trophée ndlr). J'étais émerveillée. J'ai regardé les Oscars comme tout le monde mais je n'ai jamais dit "Un jour quand j'aurais l'Oscar". »  L'actrice a également remporté le razzie award de la pire actrice pour All About Steve. « Ils vont trôner tout les deux côte à côte. [...]Vous prenez le bon et le moins bon. Mais j'ai passé un bon moment aux Razzies hier. C'est ainsi et, vous savez, ça a probablement plus de sens que les deux récompenses soient arrivées au même moment car c'est comme un grande compensation. »

 


Christoph Walltz, meilleur second rôle masculin pour son rôle d' Hans Landa dans le film Inglourious Basterds de Quentin Tarantino, etait heureux de participer a cette cérémonie. « Cela donne le vertige. C'est époustouflant, c'est fantastique, c'est très intense [...] Demain, je regretterais probablement que cela soit fini. » L'Oscar du second rôle féminin, l'actrice Mo'Nique pour Precious, a vu ce film changer sa vie au delà de ce qu'elle imaginait. « Ce rôle n'a rien à voir avec ma carrière  d'actrice, ce rôle a changé ma vie afin que je ne juge pas et que j'aime inconditionnellement. Après, si  cela influence ma carrière , génial ! »

 

Le grand perdant de la soirée a été Avatar. Hormis des Oscars techniques, comme les effets spéciaux ou la photographie, le film n'a rien eu. L'équipe des effets spéciaux regrette que les acteurs n'aient pas été récompensés. « Leurs performances étaient vraiment au cœur de ce que nous avons fait. Nous avons commencé avec ce que les acteurs ont fait. »

 


 

Enfin, Là-haut a remporté deux Oscars : meilleur film d'animation et meilleure musique. Pete Docter, réalisateur du dessin animé, constate que la frontière entre film live et animation se restreint. « Je pense qu'avec le temps l'on verra plus de films comme Avatar sortir puisque la technologie deviendra moins chère et plus accessible. Mais qu'importe les nouveautés qu'apporte la technologie, le plus important c'est toujours l'histoire et les personnages. C'est pour cela qu'il y'aura toujours de bons scénaristes et de bons réalisateurs et que l'on aura besoin de bons acteurs. »

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire