Palmarès César : 9 César pour Un prophète

Pierre-Loup Docteur | 28 février 2010
Pierre-Loup Docteur | 28 février 2010

Un prophète, Un prophète et Un prophète. Le film de Jacques Audiard était le grand favori de la soirée, il est désormais le grand gagnant des César 2010. Neuf César pour le film, dont deux pour Tahar Rahim (meilleur espoir masculin et meilleur acteur). Parmi les autres lauréats, Isabelle Adjani est sacrée meilleure actrice pour La journée de la jupe, Emmanuelle Devos obtient le César du meilleur second rôle pour A l'origine et Mélanie Thierry le prix du meilleur espoir féminin pour Le dernier pour la route. Les grands perdants sont Welcome de Philippe Lioret et Les herbes folles du grand Alain Resnais.

Pour le César du meilleur film étranger, c'est un habitué de la récompense qui s'est offert un troisième César, Clint EastwoodGran Torino a battu notamment Avatar et Le Ruban blanc.

Un palmarès attendu, et une soirée animée par un duo très convaincant. Parmi les temps forts de la soirée, on retiendra une entrée en matière osée (Catherine Breillat), un excellent gag avec Vanessa Paradis (en souvenir de sa gaffe des Judith), l'hommage rendu à Eric Rohmer et la montée sur scène de Mr. Harrison Ford. Moins convaincant : une parodie du petit Nicolas et surtout des oublis gênants (Blade Runner dans la filmographie d'Harrison Ford, Lucy Gordon parmi les personnalités décédées cette année...).

 

 

 

LE PALMARES COMPLET :

Meilleur film : Un prophète de Jacques Audiard

Meilleur réalisateur : Jacques Audiard pour Un prophète

Meilleure actrice : Isabelle Adjani dans La journée de la jupe

Meilleur acteur : Tahar Rahim dans Un prophète

Meilleur actrice dans un second rôle : Emmanuelle Devos dans A l'origine

Meilleur acteur dans un second rôle : Niels Arestrup dans Un prophète

Meilleur espoir masculin : Tahar Rahim dans Un prophète

Meilleur espoir féminin : Mélanie Thierry dans Le dernier pour la route

Meilleur scénario original : Un prophète

Meilleure adaptation : Mademoiselle Chambon

Meilleur premier film : Les beaux gosses, de Riad Sattouf

Meilleure musique : Le concert

Meilleure photographie : Un prophète

Meilleurs décors : Un prophète

Meilleurs costumes : Coco avant Chanel

Meilleur son : Le concert

Meilleur montage : Un prophète

Meilleur court-métrage : C'est gratuit pour les filles, de Claire Burger et Marie Amachoukeli

Meilleur film étranger : Gran Torino, de Clint Eastwood

Meilleur documentaire : L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot, de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour lire notre compte-rendu live de la cérémonie

 

 


 


Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire