Danny Devito, la crise le rend Crazy

Raphaël Carlier | 11 mars 2009
Raphaël Carlier | 11 mars 2009

La crise intéresse du monde.

Alors que l'on attend toujours son The true confessions of Charlotte Doyle son adaptation du best-seller Avi, Danny DeVito va aussi réaliser le biopic Crazy Eddie, un film basé sur Eddie Antar, qui a lancé la chaîne à succès de ventes de produits électroniques "Crazy Eddie" en 1971, avant de passer six ans en prison pour fraude. Le script est écrit par Peter Steinfield, également co-producteur du film avec DeVito, qui promet un regard honnête sur une histoire qui a certains parallèles avec des activités qui ont mené à la crise actuelle sur Wall Street.

 

Antar était un pionnier dans son domaine, sa chaîne de magasins qui s'est étendue à 43 magasins était alimentée par des émissions télé dans lesquelles un présentateur promettait des prix défiants toute concurrence (« In-sa-a-a-a-a-ane! » pour reprendre le présentateur). Il a par la suite mis sa compagnie en bourse et est brièvement devenu une sensation à Wall Street.

En réalité il détournait de l'argent et falsifiait ses inventaires afin de gonfler la valeur de ses stocks. Sa compagnie a été rachetée et il a pris ses jambes à son cou quand les nouveaux propriétaires se sont rendu compte de ses manigances. L'organisme de réglementation et de contrôle des marchés financiers américain l'accuse de fraude boursière.

Il a fui en Israël où il a déposé « quelques » millions de dollars. Il fut extradé 3 ans plus tard pour purger une peine de prison qui s'est terminée en 1999 en plus de l'amende de 150 millions de dollars.

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire