George Romero nous parle de ses projets à venir

Raphaël Carlier | 2 mars 2009
Raphaël Carlier | 2 mars 2009

Décidément très en forme depuis son retour avec le plutôt pas mal Land of the dead et le moins réussi Diary of the dead, le prolifique George A. Romero a profité d'une rétrospective à l'égard de ses films pour nous donner quelques infos sur ses projets à venir.

 

A propos de son nouveau ...of the dead, le réalisateur a annoncé qu'il aurait voulu que le légendaire Tom Savini fasse un cameo dans un effet zombiesque du plus bel effet mais l'info a été démentie. En revanche John Harrison (ancien membre du groupe Goblin qui s'était chargé de la bande originale de Zombie) s'occupera de la partie musicale.

Toujours concernant son nouveau film, les extraits diffusés ont permis de voir, outre une horde de mort-vivants bien plus importante que dans ses précédents opus, beaucoup de chevaux et de chiens. Le réalisateur a indiqué que cet opus concernerai plus les animaux que ses précédents métrages mais sans rentrer dans les détails. Alors animaux zombifiés ou bien une preuve de plus que les mort-vivants ne touchent pas à la chair animale?

 

Le bonhomme s'est fait tout aussi bavard au sujet de ses nouveaux projets (non-zombies).

En parlant de l'évolution des medias, Romero a révélé qu'il travaillait sur un script traitant de la réalité virtuelle. Il se base sur les récentes avancées technologiques dont il a entendu parler et qui attirent son attention. Attendons nous à quelque chose dans la veine de eXistenZ de Cronenberg.

Il voudrait toujours réaliser Before I Wake, le projet qui l'avait empêché de faire La Momie (projet qui a depuis atterri dans les mains de Stephen Sommers pour créer la franchise bien connue du public). Trois studios se sont déjà frottés au développement en investissant de l'argent, ne manque plus qu'une star bien connue du public pour porter le projet.

 

Concernant ses films de zombies pour le moins prolifiques, Romero a fait savoir qu'il s'agit de sa façon de raconter ses histoires, mais qu'en définitif il traite bien des humains et de la société. Il résiste toujours à l'évolution du genre qui l'a rendu célèbre, et aussi longtemps qu'il obtiendra de l'argent pour faire des films de zombies il fera des films de zombies.

 

Quant à LA grosse info, et bien le metteur en scène est loin d'être un fan de Slumdog Millionaire et The Dark Knight.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire