Watchmen : La preview enthousiasme

Jean-Noël Nicolau | 6 octobre 2008
Jean-Noël Nicolau | 6 octobre 2008

On s'attendait à un buzz délirant, mais l'adaptation de Watchmen par Zack Snyder est en train de battre de nouveau record dans le genre. Le dernier plan marketing en date concocté par le réalisateur et Warner Bros a consisté en une preview de 25 minutes du film, non finalisées, pour quelques journalistes privilégiés. Voici ce qu'en pensent certains d'entre eux :

 

Pour Marc Graser de Variety : « Le visuel est tétanisant. Avec Watchmen, Snyder a créé une adaptation fidèle de l'oeuvre d'Alan Moore qui devrait satisfaire les fans. Les personnages semblent surgir hors de l'écran, vous pouvez presque toucher la texture de leurs costumes, soigneusement conçus par Michael Wilkinson. Les décors de Alex McDowell sont très théâtraux, mais c'est un univers que vous voudriez visiter. Dans leur ensemble, les scènes sont incroyables, comme surgit d'une transe. C'est sombre, très sombre. Même The Dark Knight n'a pas une once de la violence et de la dureté qui est ici à l'écran. Mais la sophistication extrême du style permet de rendre le tout regardable et pas insoutenable. »

 

 


 

 

Pour Ain't It Cool News : « L'oeuvre de Moore n'a pas effrayé Snyder, elle l'a transcendé. Snyder était resté strictement fidèle au 300 de Frank Miller, chaque page se retrouvant à l'écran, ici il a courageusement ajouté ses propres touches aux Watchmen. A part la musique, qui évoque l'époque avec justesse, il fait aussi de nombreuses références à de grands classiques du cinéma. Quand vous découvrez Nixon dans la War Room, c'est la War Room de Docteur Folamour ; quand le Dr Manhattan sévit au Vietnam, c'est le Vietnam de Coppola. Snyder a déjà fait preuve d'audace (après tout il a fait le remake de Zombie), mais c'est la première fois que je le sens vraiment à l'œuvre. Dans l'idée cela rejoint les thèmes de Moore au sujet d'une culture pop qui s'élève contre les excès d'un autoritarisme triomphant. Peut-être que l'auteur apprécierait même certains de ces changements... »

 

 


 

 

Pour The New York Times : « Les scènes présentées n'épargnaient rien des détails les plus extrêmes de la vie des super-héros. Une scène montre deux personnages entièrement nus qui s'envolent dans le Owl Ship après avoir fait l'amour. Une autre séquence s'attarde sur une cellule couverte de sang après un déluge de violence. Ces extraits offrent une vision beaucoup plus approfondie du film que le trailer présenté au Comic-Con. Par exemple une longue séquence de 12 minutes raconte l'histoire des Etats-Unis entre les années 30 et les années 70, si les super-héros, bons ou mauvais, avaient dirigé les actes. »

 

 


 

 

La durée de Watchmen est pour l'instant annoncée à 2h43.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire