Dark City : le réalisateur Alex Proyas parle de la director's cut

Jean-Noël Nicolau | 4 juillet 2008
Jean-Noël Nicolau | 4 juillet 2008

La sortie de la version Director’s Cut de Dark City en DVD et en Blu-ray permet de rappeler les explications du réalisateur Alex Proyas à son sujet.

L’histoire de cette version intégrale a débuté lorsque le critique Roger Ebert, grand fan du film, a enregistré un commentaire audio pour Dark City. Alex Proyas lui a présenté des scènes coupées et Ebert s’est empressé d’annoncer qu’une Director’s Cut allait sortir.

« A partir de ce moment ma vie est devenue un enfer, raconte Proyas, les gens me demandaient constamment quand cette version verrait le jour. Un type est même venu m’insulter sur mon site internet, car il avait promis cette Director’s Cut comme cadeau de Noël et que finalement il ne savait plus quoi offrir. Selon lui, tout était de ma faute ! »

 

 

Finalement la version intégrale est achevée et dure une quinzaine de minutes supplémentaires.

« Le rythme global du film est assez différent, explique Proyas, la Director’s Cut est plus ou moins la version que j’avais envoyée en projections test à l’origine. Nous avons eu des problèmes lors de ces tests et c’est pour cela que le studio nous a fait ajouter des voix off, ce que je trouvais vraiment stupide ! Mon intuition à l’époque était que si quelque chose ne marchait pas, il fallait l’accélérer, et je n’ai jamais été satisfait avec cette solution. Cette version intégrale revient donc à un rythme plus apaisé et réfléchi, tel qu’il était à l’origine. La voix off du début a disparu. Il y a aussi quelques scènes que nous avons réinsérées et elles sont très réussies, je ne sais même plus pourquoi nous les avions coupées. »

 

 

« Je suis très satisfait ! Vous passez plus de temps dans cet univers et avec les personnages. Presque toutes les scènes une nouvelle ligne de dialogue ou un ajout au début ou à la fin. Certaines personnes ne remarqueront pas la différence, mais vous la ressentirez de toute façon. Je préfère largement cette Director’s Cut. »

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire