Sydney Pollack est mort

Thomas Messias | 27 mai 2008
Thomas Messias | 27 mai 2008

On vient d'apprendre la triste disparition du réalisateur-acteur Sydney Pollack à l'âge de 73 ans, des suites d'un cancer diagnostiqué il y a à peine neuf mois. Pollack est l'auteur d'un nombre assez impressionnant de films marquants, parmi lesquels on retiendra surtout On achève bien les chevaux (1969), Jeremiah Johnson (1972), Les trois jours du condor (1975), Bobby Deerfield (1977), Le cavalier électrique (1979), Tootsie (1982) et Out of Africa (1985). D'une fin de carrière moins brillante, on pourra sauver La firme (1993) et L'interprète (2005), son dernier film.

 

Homme terriblement sympathique, doté d'une vraie gueule assez inoubliable, Pollack avait également fait l'acteur, et ce avec un certain talent : à son actif, Maris et femmes (1992) de Woody Allen, Eyes wide shut (1999) de Stanley Kubrick (pour lequel il remplaça Harvey Keitel au pied levé), un rôle de... réalisateur américain dans Fauteuils d'orchestre (2006), et un second rôle marquant dans Michael Clayton (2007). Ses fans pourront le voir une dernière fois dans la comédie romantique Le témoin amoureux, starring Patrick Dempsey, qui sort le 18 juin prochain.

 

Fils d'immigrés russes, Pollack avait quitté l'Indiana pour New York à l'âge de 17 ans afin de tenter sa chance en tant qu'acteur. Avant de pencher rapidement pour l'autre côté de la caméra et de se mettre à réaliser des séries télévisées, puis des films (son premier long-métrage date de 1965). Il était marié et père de trois enfants.

 

 


        Retrouvez notre interview fleuve du cinéaste en cliquant sur l'image ci-dessus

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire