Cannes 2008 : le palmarès de samedi

Thomas Messias | 24 mai 2008
Thomas Messias | 24 mai 2008

En attendant que Sean Penn ne remette la Palme d'Or demain soir, retrouvez ici même la liste des récompenses remises, actualisée d'heure en heure. Elles sont très nombreuses, d'origine parfois confuse, mais tentons de faire le point sur les choix des différents jurys.

 

La Semaine de la Critique a décerné son Grand Prix (qui récompense chaque année un premier ou un deuxième film) à Snow, de la Bosniaque Aida Begic. Sept films étaient en lice pour obtenir ce prix. Le film suit six femmes, un grand-père et cinq enfants, bloqués par les premières neiges dans un village décimé par la guerre.  Dans le cadre de cette même Semaine de la Critique, le prix de la SACD (Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques), distinguant un film francophone parmi ceux de la Semaine a été remis à Moscow Belgium, du Belge Christophe Van Rompaey. Quant à Ils mourront tous sauf moi, de la Russe Valeria Gaï Guermanika, il a reçu un prix regards Jeunes (décerné par un jury de sept cinéphiles de moins de 25 ans).

 

La Quinzaine des réalisateurs a distingué trois films. Les bureaux de Dieu de Claire Simon a reçu le prix SACD (qui distingue un film francophone parmi ceux de la Quinzaine), le documentaire Blind loves de Juraj Lehotsky le prix de la Cicae (Confédération internationale des cinémas d'art et essai), et Eldorado de Bouli Lanners (photo) les prix Label Europa Cinemas (meilleur film européen de la Quinzaine, désigné par un jury d'exploitants de salles) et Regards Jeunes.

 

Enfin, le Prix de la Jeunesse, attribué par le jury Regards Jeunes et célébrant le meilleur premier ou deuxième film de l'ensemble des sélections, vient d'être remis à Tulpan, film kazakh de Sergey Dvortsevoy, présenté à Un Certain Regard. Steppes et oreilles décollées sont au menu de ce film assez intrigant.

 

Quant à Adoration, le dernier film d'Atom Egoyan, qui sera certainement élu pire film du festival par notre Sandy national, il repart avec le prix du jury oecuménique. Ce prix est décerné par un jury de six membres de l'Église chrétienne (journalsites, prêtres, chercheurs...) issus de cultures et de pays différents.

 

Dernière mise à jour : Tulpan vient de recevoir le prix Un Certain Regard. Prix du jury pour Tokyo sonata de Kiyoshi Kurosawa, et coup de coeur du jury pour Cloud 9 (Wolke 9) d'Andreas Dresen. Le jury présidé par Fatih Akin a également souhaité créer deux prix supplémentaires en témoignage de son « enthousiasme pour la qualité et la richesse de la sélection ». Les bénéficiaires sont Tyson de James Toback (pour un prix nommé "K.O. du Certain Regard") et Johnny Mad dog de Jean-Stéphane Sauvaire ("prix de l'espoir").

 

Attribué par un jury de journalistes, le prix de la critique internationale a été décerné au film hongrois Delta de Kornel Mundruczo. Également composé de journalistes, le jury du prix Fipresci a couronné Hunger de Steve McQueen dans la catégorie Un Certain Regard et Eldorado concernant les sélections parallèles.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire