Les déboires judiciaires du Hobbit

Julien Foussereau | 13 février 2008
Julien Foussereau | 13 février 2008

Décidément, Bilbo le Hobbit apparaît comme le cœur de toutes les malédictions cinématographiques actuelles. Après la bataille des studios, la bataille de ceux-ci contre Peter Jackson, voici la bataille du Tolkien Trust contre New Line.

 

Derrière l'appellation Tolkien Trust, se trouve le corps légal chargé de gérer le copyright et les droits de l'œuvre de l'écrivain du Seigneur des anneaux et de Bilbo le Hobbit. Représentant les héritiers et l'éditeur de Tolkien, le Tolkien Trust a porté plainte lundi contre New Line. Les plaignants accusent le studio de ne pas avoir versé « un seul penny » des 6 milliards de dollars engendrés par la trilogie de Peter Jackson (box office mondial ciné et DVD). Ils réclament 150 millions de dollars de dommages et intérêts ainsi que l'obligation pour New Line de renoncer aux droits d'adaptations pour tout long-métrage à venir tiré d'un livre de Tolkien.

 

Le Tolkien Trust a de lourdes cartes dans sa manche, comme cette vente de droit en vue d'adaptation sur grand écran qu'aurait signée Tolkien en 1969 spécifiant que 7,5% des bénéfices reviendraient à ses héritiers. Concernant United Artists à l'origine, cet accord a fait le tour de tous les studios hollywoodiens avant d'atterrir dans les mains de Bob Shaye et Michael Lynne, les PDG de New Line... sans subir aucune modification. Rappelons que deux affaires de gros sous liées à la trilogie de l'Anneau ont éclaté ces derniers mois et que les plaignants ont obtenu gain de cause.

 

Source : Hollywood Reporter, Le Figaro

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire