Kabbale : Paltrow in, Kutcher & Moore out

Julien Foussereau | 4 février 2008
Julien Foussereau | 4 février 2008
Sectes et célébrités font rarement bon ménage : Tom Cruise ambassadeur pathétique de la Scientologie et David Lynch se ridiculisant pour le compte de la Méditation Transcendantale demeureront deux parfaits exemples. Il y a parfois de bonnes nouvelles aussi, comme ce départ d'Ashton Kutcher et Demi Moore de la Kabbale, cette secte judaïque dont Madonna est l'ambassadrice en chef. En effet, depuis quelques jours, le couple n'arbore plus le bracelet rouge (signe d'appartenance au mouvement) et va même jusqu'à s'afficher en public le vendredi soir. Les raisons découlant de cette décision sont encore vagues. Allez, au hasard : sentiment d'effroi lié à la découverte des capacités vocales réelles de la Madonne en live (visionnez n'importe quel concert et vous comprendrez !), ennui grandissant face aux interminables prières psalmodiées en cercle ad nauseam le vendredi soir, et démangeaisons aboutissant à une crise d'urticaire à cause de ce foutu bracelet rouge.

 
Que les adeptes ne désespèrent pas pour autant : Gwyneth Paltrow est maintenant une des leurs. Et, pour sûr, les Kabalistes y ont gagné au change : d'un côté, une ancienne gloire des années 90 à la ramasse et son gigolo d'acteur charismatique comme du tofu ; de l'autre, la comédienne blonde la plus terne des années 2000 ayant épousé puis anesthésié Chris Martin, ch(i)anteur de Coldplay (vous savez, le groupe de brit pop qui refait à peu de choses près le même album tous les deux ans...)

 
De là à dire que la Kabbale est à l'image de ses adeptes people, c'est à dire, chiante, lisse et dépourvue d'excentricité, il n'y a qu'un pas que beaucoup ont déjà franchi ici.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire