Obélix chie sur la Star Ac

Thomas Messias | 25 janvier 2008
Thomas Messias | 25 janvier 2008

Sacré Gégé... Dans une interview accordée au 20 minutes suisse pour promouvoir Astérix aux jeux olympiques, la bête de somme du cinéma français n'y va pas par quatre chemins. Pas que ses prises de positions soient particulièrement courageuses, mais il y a chez Depardieu une virulence tout à fait saine et appréciable. Compilation.

« Il n'y a plus de créateurs. Regardez la télé! Cet abruti de Nikos... Les mecs chantent tous pareil, il n’y a plus aucune invention. C’est nul à chier! »

[parlant de notre cher président] « Couper la pub aux chaines publiques françaises, c’est déjà prévoir leur vente à son copain Bolloré. »

« Buñuel ne serait même pas produit aujourd’hui! Idem pour le théâtre qui est devenu bourgeois car les metteurs en scène se branlent et ennuient le public. »

« Mission Cléopâtre avait un esprit Canal+ que je ne comprenais pas toujours. »

Pas langue de pute pour deux sous, Depardieu en profite pour tresser des lauriers à Alain Delon, Jamel Debbouze, et surtout Benoît Poelvoorde, dont il admire l'énergie et le côté créateur.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire