Lindsay se repoudre le nez

Ruggero di Notte | 5 octobre 2007
Ruggero di Notte | 5 octobre 2007

Définitivement la plus rock’n’roll de toutes les bimbos du moment, cette chère Mlle Lohan a décidé de suivre le bon exemple du patriarche Keith Richards et rien ne pourra la faire dévier de son existence ravagée. Mise à l’épreuve pour au moins une année et en cure de désintoxication pour 3 mois stricts, Lindsay clamait depuis déjà quelques jours qu’elle n’avait plus rien à se reprocher.

 

« Let me be ! », était son credo, soulignant qu’on la maintenait sous surveillance pour de fallacieuses raisons. Comme sur le Tour de France, on lui a fait confiance, mais pas trop. Un petit contrôle surprise et un résultat plus prévisible : positive à la cocaïne. Ce qui, en pleine désintox, fait toujours un peu désordre, voire légèrement négligée. Quand on sait que dans la même période, la demoiselle remplaçait son eau minérale par de la vodka, on comprend mieux pourquoi elle crée le désespoir des assistantes sociales les plus dévouées.

 

Ecran Large étant avant tout un site de 7e Art, nous nous devons d’informer le lecteur assidu et la lectrice dubitative que Lindsay Lohan serait (et nous employons le conditionnel) toujours une actrice et qu’elle pourrait (toujours au conditionnel) participer au tournage de Poor Things en compagnie de Rosario Dawson. En attendant nous serons toujours les premiers à publier les photos de la belle en train de fumer du crack sur son scooter volé, car c’est aussi cela la Magie d’Hollywood.

 

Retrouvez Lindsay a l’époque où elle était blanche comme neige dans la galerie ci-dessous.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire