Nadine Trintignant juge une libération de Bertrand Cantat prématurée

Thomas Messias | 21 septembre 2007
Thomas Messias | 21 septembre 2007

Alors que la décision quant à une éventuelle libération anticipée de Bertrand Cantat sera dévoilée le 15 octobre prochain, Nadine Trintignant a déclaré qu'elle jugeait cette libération « anticipée ». Il y a quelques jours, le Figaro a publié des extraits d'une lettre adressée par la réalisatrice à la ministre Rachida Dati ainsi qu'au juge d'application des peines chargé du dossier Cantat.

 

 « Je crains que [sa] libération très anticipée n'apparaisse comme tristement significative pour tous ceux qui luttent pour que soient enfin justement sanctionnées les violences faites aux femmes. [...]

 

Je n'ai pas fait appel du jugement dont la sentence me paraissait appropriée, à la condition que la durée d'emprisonnement ordonnée soit respectée. Je ne doute pas que M. Cantat ait été un détenu modèle, purgeant d'ailleurs sa peine dans des conditions que bien des prisonniers lui envieraient [...]

 

Je garde le souvenir profondément blessant des conditions dans lesquelles M. Bertrand Cantat a tenté de justifier son comportement en commençant par imputer à ma fille la responsabilité de sa propre mort, et en n'hésitant pas à salir sa mémoire. »

 

Si le jugement prononcé autorisait la libération de Bertrand Cantat, le chanteur de Noir Désir serait donc libéré après quatre années d'incarcération, lui qui avait été condamné à huit ans  d'emprisonnement pour avoir provoqué la mort de sa compagne Marie Trintignant. Une affaire qui continue à faire couler beaucoup d'encre...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire