Fanny Ardant fait son mea culpa

Thomas Messias | 27 août 2007
Thomas Messias | 27 août 2007

Fanny Ardant a présenté ses excuses à l'Italie, quelques jours après avoir tenu des propos qui ont choqué le pays tout entier. L'actrice avait déclaré dans un magazine transalpin qu'elle considérait Renato Curcio, le fondateur des Brigades Rouges, "comme un héros". Pendant les années de plomb, les Brigades ont provoqué la mort de nombreux Italiens, parmi lesquels Aldo Moro (président du Parti Démocrate Chrétien)... et le père de l'intervieweur.

 

Vendredi dernier, elle a donc demandé pardon, affirmant ne pas avoir "compris que tant de familles avaient souffert". Un mea culpa qui lui permettra bien d'aller comme prévu au festival de Venise pour présenter L'Heure de pointe, de Vincenzo Marra. Officiellement pardonnée par le maire de Venise ("Fanny Ardant a parlé d’un personnage et d’une époque qu’elle ignorait. Elle reste plus que bienvenue à la Mostra."), sera-t-elle accueillie avec le sourire par des Italiens blessés?

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire