Tom Cruise rejetté par Berlin, soutenu par les autres

Charles-François Pion | 4 juillet 2007
Charles-François Pion | 4 juillet 2007
Du nouveau sur la polémique du moment autour du projet Valkyrie de Bryan Singer, où Tom Cruise doit incarner un héros anti-nazi du nom de Claus Schenk, comte de Stauffenberg, qui fut fusillé en 1944 pour tentative d'assassinat envers le führer Hitler.

En effet, la décision d'employer un acteur ouvertement scientologue et activiste d'une secte, suscite une vive polémique au sein de la classe politique allemande.

Le propre fils du comte, Berthold Schenk von Stauffenberg, âgé de 72 ans, a fait part publiquement du peu de sympathie que lui inspirait ce projet, du fait du choix de l'acteur pour incarner le résistant  "Il m'est désagréable qu'un scientologue notoire joue le rôle de mon père", a-t-il dit au quotidien Süddeutsche Zeitung.

La semaine dernière, l'équipe de tournage s'est même vu refuser certains lieux de tournage. D'autre part, le président du Mémorial de la Résistance allemande, Peter Steinbach, a pris position contre Tom Cruise, un acteur selon lui "controversé", qui risque de créer dans l'esprit du public un lien "contradictoire" entre "le courage civique d'un homme qui s'est engagé contre le totalitarisme", d'une part, et "une quasi-opération scientologue", d'autre part.

 Au milieu de ce pugilat, une voix bienveillante s'est tout de même élevée pour soutenir Tom Cruise, celle du réalisateur primé aux oscars pour La Vie des autres Florian Henckel von Donnersmarck. En effet, dans une tribune publiée mardi dans la Frankfurter Allgemeine Zeitung, il parle de Tom Cruise comme "l'espoir de l'Allemagne" et qu' "il fera plus pour la considération du pays que dix coupes du monde de foot". " Même la plus grande star de la nation des vainqueurs ne nous semble pas assez bien pour incarner notre héros Stauffenberg, parce que cette star, par ses convictions personnelles, n'est pas en adéquation avec les vues actuelles de l'Allemagne ", déclare le cinéaste allemand.

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire