Une dernière maison sur la gauche moins hard !

Charles-François Pion | 31 mai 2007
Charles-François Pion | 31 mai 2007

Nouveau remake sur le grill pour Wes « Freddy » Craven qui veut dépoussiérer à nouveau sa Dernière maison sur la gauche, monument de sauvagerie, de sadisme et de barbarie interdit au moins de 18 ans et banni dans bon nombre de pays à sa sortie en salles en 1972. Rappelons que c'est le premier film avec une tronçonneuse qui coupe pour de vrai  deux ans avant le Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hopper, l'autre choc de ces seventies, années benies des dieux pour le genre naissant du slasher-movie, bien avant les futurs Jason et autres Michael Myers.

 

Après les récents débordements gores des Saw et autres Hostel, ainsi que le récent remake de La Colline a des yeux d'Alexandre Aja, on s'attendait fatalement à une surenchère malsaine, et repoussant les limites déjà bien franchies de l'original, mais il n'en sera rien, enfin d'après les dires de Wes Craven lui-même. Il s'agirait d' un remake plus soft avec un ton moins déguelasse, moins sale, moins méchant ! Un parti-pris étonnant mais à prendre toutefois avec des pincettes quand on sait que le remake un temps pressenti par les français de Ils  vient d'être confié à un certain Dennis Iliadis, auteur de Hardcore (ne pas confondre avec le Hardcore de Paul Schrader), sorte de tragédie grecque lesbienne qui dépeint la vie de deux jeunes femmes plongées dans le milieu inquiétant de la prostitution athénienne.

 

Autre point fort, le remake sera produit par Mariana Maddalena et surtout Sean S.Cunningham (Vendredi 13) qui avait déjà produit l'original de son vieux copain Wes. Alors on croise les doigts pour la sortie fixée à l'année prochaine du remake « frileux » de La Dernière maison sur la gauche.

 

 

 

 

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire