Bande originale : Mission : Impossible 3

Erwan Desbois | 6 mai 2006
Erwan Desbois | 6 mai 2006

Vous trouvez que votre vie n'a rien de palpitant ? La routine métro-boulot-dodo-iPod vous semble de plus en plus morne, surtout avec l'arrivée des beaux jours ? Heureusement Tom Cruise, ou plus exactement son alter-(énorme)ego Ethan Hunt, débarque pour apporter un côté épique à tout ça via la bande originale de ses dernières aventures. Les soixante et une minutes de musique écrites par Michael Giacchino, déjà collaborateur du réalisateur J.J. Abrams sur Alias et Lost, sont en effet un concentré d'adrénaline qui transforme même le plus fastidieux des trajets en une course-poursuite effrénée.

Après un prélude en terrain connu (le thème original de Mission : Impossible par Lalo Schifrin), Giacchino lance l'artillerie lourde dès la troisième piste, Evacuation, qui forme avec sa suite immédiate Helluvacopter chase un duo à la rythmique et à la montée en puissance diaboliquement efficaces. L'ensemble de l'album est à l'image de ce démarrage en trombe : une succession de courtes respirations et de compositions dévastatrices et bigger than life. Outre la séquence d'ouverture, la puissance de cette B-O culmine à deux autres occasions, une Bridge battle colossalement démesurée et un Hunting for Jules dont le rythme trépidant réveillerait un mort et lui ferait taper la cadence du pied. Dans tout ce déferlement, seul le final est un peu en deçà malgré son titre des plus prometteurs (World's worst last 4 minutes to live).

En plus d'amener la musique de Mission : Impossible 3 à la hauteur de la débauche d'effets visuels qui garnissent le film (le gigantisme des orchestrations et l'importance donnée aux sons graves des cuivres donnent par moments le sentiment de s'être trompé de disque et d'écouter La Guerre des mondes !), Michael Giacchino s'offre le luxe de se créer son petit espace de liberté dans ce projet extrêmement balisé. Il apporte ainsi à celui-ci une légère mais appréciable brise de créativité, que ce soit en s'amusant à retravailler le thème intemporel de Schifrin (dans le ludique « Humpty Dumpty sat on a wall ») ou en intégrant à ses compositions un second thème concurrent, celui du bad guy Davian (inquiétant et réussi, et écoutable par exemple dans IMF escape). Cet album de qualité, dans la droite ligne du travail de J.J. Abrams sur ce troisième opus (dont vous pouvez lire la critique ici), est en définitive tout à fait recommandable pour mettre une bonne dose de piquant dans votre playlist. D'autant plus qu'il est garanti sans bonus track d'un enregistrement de Tom Cruise vantant les mérites de la scientologie – aucune mauvaise surprise à craindre donc.

[img]jaquette1.jpg [/img]
Tracklisting :

1. Mission: Impossible Theme-Composed by Lalo Schifrin
2. Factory Rescue
3. Evacuation
4. Helluvacopter Chase
5. Special Agent Lindsey Farris
6. Ethan and Julia
7. “Humpty Dumpty Sat On a Wall”
8. Masking Agent
9. Voice Capture
10. “See You In the Sewer”
11. Davian's Brought In
12. Bridge Battle
13. Davian Gets the Girl
14. IMF Escape
15. Disguise the Limit
16. Shang Way High
17. The Chutist
18. Hunting for Jules
19. World's Worst Last 4 Minutes To Live
20. Reparations
21. Schifrin and Variations

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire