Deauville Asie 2007 : Ouverture

Vincent Julé | 29 mars 2007
Vincent Julé | 29 mars 2007

Ce soir s'ouvre pour une nouvelle édition, le festival du film asiatique de Deauville. Neuf bougies tout de même pour cette manifestation un peu à part, un peu négligée mais toujours plus riche. Ainsi, jamais autant de films – près de 50 – n'auront été présentés et représentés. Une offre pléthorique, une programmation serrée et un vrai casse-tête pour en voir ne serait-ce que la moitié. Est-il préférable de se mater le poseur Dragon Tiger Gate sur grand écran, découvrir les derniers Im Sang-soo (Le vieux jardin) et Hong Sangsoo (Woman on the beach) en avant-première ou se laisser tenter par une belle histoire qui risque fort de rester inédite chez nous ?

 

 

Le choix est difficile à deux, et impossible tout seul. Pour couvrir tous les films de la compétition, il faudrait en effet d'ores et déjà tirer un trait sur la sélection Action Asia. Et ainsi passer à côté de The City of Violence du jeune fou Ryoo Seung-wan (Arahan), du poétique Shinobi (le 16 mai dans nos salles), des sud-coréens Shadowless Sword et The Restless et d'autres fresques adeptes de la démesure. Il n'en est bien sûr pas question, et c'est là que l'aide d'une bonne âme est toujours la bienvenue. Surtout si celle-ci choisit ses films au titre : Love conquers All, Things we do when we fall in love, Before we fall in love again, I don't want to sleep alone ou The beautiful washing machine (sic).

Par contre tout le monde se met d'accord lorsqu'il s'agit de Je suis un cyborg, le dernier Park Chan-woo auquel le festival accorde un hommage et une rétrospective, de l'inattendu dernier Takashi Miike (Big bang love, Juvenile A – rien que le titre est déjà bizarre), de l'œuvre passionnante du méconnu James Lee ou encore de Krrish, le Matrix indien. Bon ok, pour le dernier, c'est une blague !

 

 

Toujours est-il que cette année plus que jamais, le festival couvre littéralement tout le continent asiatique avec la Chine, la Corée du Sud, le Japon, mais aussi Taiwan, la Thaïlande, la Malaisie… Le rendez-vous est donc déjà pris pour un compte-rendu complet après cette semaine de Deauville express.

Pour plus d'informations : site officiel du festival

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire