John Waters, unique fan de K-Fed

Julien Dury | 13 janvier 2007
Julien Dury | 13 janvier 2007

On pouvait s'en douter, John Waters malmène ses assistantes. La dernière en date a beau l'avoir supplié, il a fallu se plier à la dernière volonté du réalisateur : aller acheter le dernier disque de Kevin Federline. Unanimement descendu par la critique, l'album de rap de l'ex de Britney est « une pièce de collection », selon Waters qui avoue d'ailleurs le préserver en ne le sortant pas de son plastique. Le cinéaste exprime d'ailleurs toute sa sympathie envers le pauvre Kevin, affirmant que celui-ci s'est conduit en « gentleman » après son divorce, et qu'il devrait obtenir « la garde des enfants ».

Avouons-le, Waters est actuellement obsédé par les histoires de couples malheureux. La très institutionnalisée icône underground joue le rôle d'un narrateur récurrent dans Love you to death, une série basée sur des histoires vraies de mariages systématiquement achevés dans le meurtre d'un conjoint par l'autre. Le cinéaste précise qu'il passait « la nuit dehors » avant chaque tournage, histoire d'avoir vraiment l'air épuisé et terrifiant. Seuls regrets, pas de récit de mariage gay, ni d'anecdote « où l'assassinat aurait eu lieu le même jour que la cérémonie ». Quelque part, ça ferait double emploi…

Pour jouer avec Kevin, cliquez ci-dessous :

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire