Décès du producteur Carlo Ponti

Nicolas Thys | 10 janvier 2007
Nicolas Thys | 10 janvier 2007

Carlo Ponti, éminent producteur et mari de Sophia Loren, est décédé dans la nuit du 9 au 10 janvier à l'âge de 94 ans. Il était l'une des figures marquantes du renouveau cinématographique des années 50 et 60.

Né en 1912 à Magenta en Italie, il se lance dans la production cinématographique dans les années 40 après des études de droit. Il produira quelques comédies avec Totò dans le rôle principal avant de prendre son indépendance dans les années 50 et de fonder sa propre société de production avec Dino de Laurentiis. Dès lors et jusqu'aux années 70, son nom sera associé aux plus grands cinéastes italiens à qui il va donner les moyens de réaliser certains chef d'oeuvres, de De Sica dont il financera 9 films à Rossellini (Europe 51) en passant par Fellini (La Strada), Antonioni (Blow up), Ferreri, Risi, Bava ou encore Lattuada.

Dans les années 60, après un bref séjour aux États-Unis où il s'associe à la production de plusieurs grands films américains comme le Guerre et Paix de King Vidor ou le Docteur Jivago de David Lean, il revient en Europe et devient l'un des principaux producteurs de la Nouvelle Vague française. Il contribue aux succès de Godard (Le Mépris), Varda (Cléo de 5 à 7), Melville (Le Doulos), Demy (Lola) ou Chabrol (Landru) et des autres Nouvelles Vagues : tchèques avec Milos Forman (Au feu les pompiers), polonaise avec Polanski (What ?) ou américaine avec Paul Morissey (De la chair pour Frankenstein).

Il partira au Canada dans les années 70 où il terminera sa carrière puis en Suisse à cause de démélés avec le fisc italien.

Cliquez ci-dessous pour lire une émouvante interview d'Omar Sharif :

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire