J. Cameron : Avatar sur les rails

Julien Foussereau | 10 janvier 2007
Julien Foussereau | 10 janvier 2007

Cette fois, ça y est ! Les choses sérieuses peuvent enfin commencer pour James Cameron ! Dix ans après avoir changé le cauchemar logistique de Titanic en plus gros succès mondial de tous les temps (1,8 milliards de recettes tout de même), la Fox vient d'accorder son feu vert pour Avatar, son ambitieux projet de science-fiction épique. Le réalisateur confiait récemment que le scénario d'Avatar était fin prêt depuis onze ans mais qu'il avait sciemment enterré son bébé afin que les progrès dans le domaine des effets spéciaux soient suffisants pour se plonger dans le bain que constituerait à coup sûr cette expérience.

Hé oui ! Lorsque James Cameron reprend le chemin du plateau de cinéma de fiction, c'est avec la ferme intention de le redéfinir. Le cinéaste canadien promet bel et bien une révolution en se basant sur la technologie 3-D employée lors de ses documentaires Les Fantômes du Titanic et Aliens of the Deep dans le but de mélanger effets spéciaux et prises de vue réelle comme jamais auparavant. La façon dont il compte s'y prendre est, elle, particulièrement alléchante : un appareil de motion capture dernier cri, saisissant la gestuelle et les expressions des comédiens, combiné à une caméra virtuelle capable de restituer en temps réel l'image finie du personnage infographié dans son environnement généré par ordinateur. En simplifiant grossièrement, un personnage aussi fouillé que King Kong apparaîtrait quasi finalisé sur le plateau via ce miroir magique.

Cette technique sera donc largement mise à contribution puisque le tournage physique d'Avatar, prévu pour le mois d'avril prochain à Los Angeles et intégralement en studio, ne représentera que 31 jours. Là, Zoe Saldana et le jeune premier australien Sam Worthington seront les cobayes de cette expérience appelée peut-être à faire date. En cas de succès, Avatar ne basculerait pas seulement en mode « trilogie », il pourrait proposer une nouvelle voie au cinéma de grand spectacle. Conçu pour être diffusé en 3-D, il offrirait un nouveau genre d'entertainment non restituable dans son salon ou sur un écran d'ordinateur…

La révélation de jeunes talents, une technologie que l'on dit révolutionnaire et une possibilité pour les studios de sortir de la crise piratage Internet / baisse de fréquentation. James Cameron pourrait bientôt troquer son titre de « King of the World » pour celui de « Hollywood's Savior ».

La sortie du film, doté comme il se doit pour le cinéaste d'un budget conséquent (200 millions de dollars), est quant à elle prévue pour l'été 2009.

Source : Variety

Tout savoir sur Avatar

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire