Sean Connery : Un Gandalf ruiné

Julien Dury | 28 novembre 2006
Julien Dury | 28 novembre 2006

Revenons un peu en arrière. En 1999, personne ne savait encore si l'adaptation ciné du Seigneur des anneaux serait un succès, d'autant que le casting ne comptait alors aucune vedette de haut niveau. Une récente biographie de Peter Jackson nous apprend que Sean Connery avait alors été approché par New Line avec un contrat pour le moins avantageux qui lui réservait entre 10 à 15 % des recettes. Un calcul rapide et l'on comprend l'ampleur de l'affaire : avec plus de 400 millions de dollars de cachet, l'acteur aurait tout simplement été le mieux payé de l'histoire du cinéma. Bilan des courses, les trois longs-métrages ont finalement fait appel à des acteurs moins connus et révélés à leur juste valeur, tandis que Sean n'a plus que ses yeux et sa mauvaise foi pour pleurer. Le comédien affirme en effet ne rien regretter, « n'ayant jamais rien compris au livre, au script, et aux films ». Quant à Jackson, il précise simplement que de toute façon il « voyait mal » Connery passer 18 mois en Nouvelle-Zélande…

Source : Cinematical

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire