Kaurismäki dit non aux Oscars

Julien Dury | 19 octobre 2006
Julien Dury | 19 octobre 2006

En Finlande, Aki Kaurismäki est un peu une institution nationale. On comprend donc que l'Institut finlandais du film ait choisi Les Lumières du faubourg, dernière œuvre du réalisateur consacrée à la solitude contemporaine, pour représenter la Finlande aux Oscars. Seulement le cinéaste ne l'a pas entendu de cette oreille. Pas question de cautionner la politique étrangère de George W. Bush en acceptant de montrer son film lors d'une des cérémonies les plus symboliques des USA. Aki est même allé jusqu'à appeler personnellement le président de l'Institut pour opposer un veto formel.

Kaurismäki est au moins en cohérence avec ses propres actes. Comme le rappelle le producteur délégué Ilkka Mertsola, le cinéaste avait déjà refusé en 2002 « de se rendre à la cérémonie ou d'y être représenté » pour la nomination de L'Homme sans passé. Il s'agissait alors de dénoncer la campagne d'invasion de l'Afghanistan, mais comme « les choses n'ont pas évolué », le réalisateur en remet une couche. La démarche devrait plus qu'autre chose servir à mettre le créateur en accord avec lui-même. Au niveau politique, c'est autre chose. Jusqu'à nouvel ordre, le Président américain n'est pas connu pour son amour du cinéma finlandais et ne sera probablement pas trop affecté. À vrai dire, c'est plus son pays natal que les États-Unis que Kaurismäki met dans l'embarras, puisque la Finlande se retrouve sans film à présenter aux Oscars…

Source : Yahoo

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire