Aide Lucas, Lucas t'aidera.

Julien Foussereau | 24 septembre 2006
Julien Foussereau | 24 septembre 2006

Nombreux sont les réalisateurs américains à avoir fréquenté au cours de leurs jeunes années le département cinéma de la célèbre U.S.C. (University of Southern California.) Figurent parmi les diplômés devenus grands, Sam Peckinpah, Francis Ford Coppola, James Ivory, Ron Howard –malgré un Da Vinci Code digne d'un ajournement-, James Gray… et, bien entendu George Lucas. On imagine volontiers certaines mauvaises langues estudiantines de l'actuelle promotion 2006-2007 ironiser sur la grandeur toute relative de ce dernier, plus proche du compte bancaire que du talent. Il serait toutefois malvenu de persister dans cette voie quand le créateur de la saga Star Wars vient d'annoncer une modeste donation pour son ancienne université : 175 millions de dollars, un record pour l'U.S.C.

© Associated Press

« J'ai découvert ma passion pour le cinéma ainsi que pour la réalisation quand j'étais étudiant à l'U.S.C. il y a de cela 40 ans. Ces années là ont été déterminantes pour le reste de ma carrière. » a déclaré le cinéaste. Il est vrai qu'à l'époque le département cinéma de l'université de Los Angeles avait mis à sa disposition son matériel et ses infrastructures pour qu'il se fasse la main avec des courts-métrages tels que Freiheit et son projet de fin d'études, Electronic Labyrinth THX 1138 4EB, prémisses cheap de son premier film éponyme avec Robert Duvall. Ainsi, George Lucas n'oublie pas son passé de « padawan » au sein de l'U.S.C. et renvoie à son école, non pas un ascenseur, mais un monte-charge avec cette donation équivalente à plus d'une fois et demie le budget de Star Wars Episode III : La Revanche des Siths. Par le biais de la Lucasfilm Foundation, 75 millions de dollars financeront la construction de bâtiments dernier cri (42000 m² pour le plus vaste) de la plus ancienne école de cinéma des USA et les 100 millions restants iront directement dans les caisses de l'établissement.

Une vue aérienne de l'U.S.C.

Cependant, n'allez pas imaginer que la philanthropie de George Lucas mette en péril son travail créatif : avec une place de 194eme homme le plus riche du monde selon Forbes et une fortune personnelle estimée à 3,5 milliards de dollars, Lucas a le temps de voir venir les éventuels jours de vache maigre. Le généreux bienfaiteur a accompagné son geste de ces quelques mots : « Je suis très heureux […]d'apporter mon aide à l'U.S.C. afin qu'elle puisse continuer à révéler les cinéastes de demain. » Et nous ne pouvons que saluer la contribution de Lucas ! Restera toujours de vils persifleurs qui lui conseilleront de sortir son chéquier pour l'Actor's Studio new yorkais ou de lâcher quelques pécules pour l'achat de l'ouvrage ci-dessous. Mais nous ne mangeons pas de ce pain aigre !

Source : Los Angeles Times, Bloomberg, Forbes

Tout savoir sur Star Wars : Episode III - La Revanche des Sith

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire