Deauville 2006 - Le palmarès

Stéphane Argentin | 10 septembre 2006
Stéphane Argentin | 10 septembre 2006

Phénomène assez rare pour être signalé : le Grand Prix décerné par le jury du 32ème Festival du Cinéma Américain de Deauville correspond au chouchou du public. Mieux encore : non content d'être l'un des favoris à l'applaudimètre dès le début de la compétition lundi dernier, Little Miss Sunshine était également plébiscité par les journalistes au sortir de la projection. Une telle connivence jury – critiques – public vaudrait à elle seule le coup de marquer cette édition d'une Pierre Blanche !

Les deux autres grands gagnants de ce 32ème festival placé sous le signe de l'enfance sont Half Nelson et Sherrybaby qui repartent avec deux prix chacun. Nul doute que les performances respectives de Ryan Gosling et Maggie Gyllenhaal ne sont pas étrangères à ces distinctions dans ces portraits à nus (au sens propre, surtout dans le second cas, comme au sens figuré) de ces jeunes adultes en proie au démon de la drogue mais tentant malgré tout de faire bonne figure auprès de ces charmantes têtes blondes.

Rendez-vous est déjà pris l'an prochain pour découvrir la nouvelle dominance thématique qui émergera de l'édition 2007 du festival…

Grand Prix
Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton et Valerie Faris (lire la critique)

Prix du Jury
Half Nelson de Ryan Fleck (lire la critique)

Prix du scénario
Sherrybaby de Laurie Collyer (lire la critique)

Prix de la Révélation Cartier
Half Nelson de Ryan Fleck (lire la critique)

Prix de la critique internationale
Sherrybaby de Laurie Collyer (lire la critique)

Prix coup de cœur Canal Plus du meilleur documentaire
God grew tired of us de Christopher Dillon Quinn (lire la critique)

Prix Michel d'Ornano
La Faute à Fidel de Julie Gavras

Prix littéraire
Henri ou Henry, le roman de mon père de Didier Decoin

RETROUVEZ TOUT DEAUVILLE 2006
SUR ÉCRAN LARGE

VOIR LA GALERIE DE PHOTOS DU FESTIVAL

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire