Stallone à propos de Rambo 4

Par Laurent Pécha
31 juillet 2006
MAJ : 14 octobre 2018
0 commentaire
default_large

Après des années de rumeurs et de tractations, Rambo IV est en train de doucement mais sûrement devenir une réalité. À tel point que le tournage devrait débuter le 1er octobre prochain en Thaïlande, soit quelques semaines avant la sortie du dernier opus de l’autre emblématique saga stallonienne, Rocky VI (le 22 décembre 2006 aux États-Unis).

Si le troisième retour de John T. Rambo a été long à se dessiner, c’est avant tout comme le dit le premier intéressé, parce qu’il fallait trouver une guerre pour l’ancien béret vert. Après avoir hésité entre le Moyen-Orient, l’Afrique et la Corée comme lieu du conflit où Rambo serait intervenu, Stallone a trouvé l’endroit « idéal » en contactant le journal Soldier of Fortune et en leur demandant où « se trouvait actuellement l’endroit le plus critique pour les sévices faits à l’homme ». La réponse fut la Birmanie.

Avec Art Monterastelli (scénariste de Traqué), Stallone a écrit un premier jet de scénario où l’on retrouve Rambo vivant désormais paisiblement dans un monastère à Bangkok et qui va devoir voler à la rescousse d’un groupe de missionnaires disparus alors qu’ils approvisionnaient la Birmanie. Mais, cette fois-ci, Rambo ne part pas seul puisqu’un groupe de jeunes mercenaires l’accompagne dans sa mission, un point que les producteurs de Nu Image ont imposé de peur que l’aspect guerre en solo ne soit plus du goût des années 2000.

Stallone ayant besoin d’aide pour dessouder du méchant ennemi ! Mais ce n’est pas Rambo ça ! Cela sent le sapin à plein nez cette histoire… Reste qu’il y aura toujours le DVD pour se défouler devant cet énorme film qu’est Rambo II : La mission (message perso à Julien F. : Pan dans ta gueule, Terrence).

Source : Entertainment Weekly

Rédacteurs :
Tout savoir sur John Rambo
Rejoignez la communauté pngwing.com
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires