TF1 et Universal lancent le TDS

Nicolas Thys | 30 juin 2006
Nicolas Thys | 30 juin 2006

Après la VOD (Video on demand), le principal système de location effectuée directement sur Internet, TF1 Vision et Universal lancent en partenariat le 10 juillet un nouveau système, le TDS (Téléchargement Définitif avec Sauvegarde). Le principe est à peu de choses près le même que pour la VOD sauf que cette fois le film peut être regardé autant de fois qu'on le veut.
Après s'être connecté sur le site TF1vision, avoir choisi le film et l'avoir payé plusieurs choix cumulables s'offrent au consomateur : soit enregistrer le fichier du film sur l'ordinateur, soit le mettre sur un baladeur DVD. Mais pour pouvoir regarder le film sur un écran de télévision et pour éviter de perdre le fichier lors d'un plantage de disque dur les deux firmes incluent l'envoie du DVD par voie postale à leur offre (sans jaquette ni bonus : uniquement le disque avec le film).

Si la taille des fichiers a été étudiée pour que ceux-ci bénéficient d'un téléchargement rapide (entre 1 et 1,5 Go environ, téléchargé en approximativement 30min pour une connection haut débit 8 Mo) quelques inconvénients subistent : d'une part aucun choix de langue n'est possible, le spectateur n'a le droit qu'à la VF en DD 2.0 stéréo non sous-titrée même sur le DVD envoyé par la poste, d'autre part aucun bonus n'est inclus sur le DVD ni dans les fichiers téléchargés et enfin pour un service comme celui-ci et au vu de la qualité de l'image forcement légèrement moins bonne que sur un DVD acheté dans le commerce, le prix est tout de même un peu excessif : entre 9,99€ et 19,99€ le titre pour les nouveautés.

Le 10 juillet 40 titres seront mis en ligne dont Doom et Scarface auxquels le 1er aout s'ajoutera King Kong qui sortira le même jour en France en DVD et en TDS, et le catalogue devrait s'étendre dans les prochaine semaines à 150 titres.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire