Une suite pour le Da Vinci Code

Stéphane Argentin | 22 mai 2006
Stéphane Argentin | 22 mai 2006

224 millions de dollars. C'est la somme qu'a déjà rapportée le Da Vinci Code au box office mondial après seulement un seul week-end d'exploitation, dont 77 aux États-Unis (cf. box-office). À ce jour, un seul film avait fait mieux : le troisième épisode de Star Wars, La Revanche des Sith, qui avait engrangé 253,9 millions de dollars.

Autant dire qu'avec des chiffres pareils, Sony Pictures n'a pas mis longtemps avant de se décider à envisager un deuxième volet qui ne serait pas à proprement parlé la suite du Da Vinci Code mais le troisième roman de Dan Brown, Anges et Démons (le Da Vinci Code étant en réalité le quatrième livre rédigé par l'auteur), dont l'intrigue fait également intervenir le personnage de Robert Langdon (Tom Hanks dans le film) confronté à la société secrète des Illuminati et leur quête frénétique de la source d'énergie la plus puissante sur Terre. Langdon y fait cette fois équipe avec une belle physicienne italienne dont le père a été assassiné.

Le vice-président de Sony Pictures a déclaré à ce sujet : « Nous sommes très intéressés pour porter Anges et Démons sur grand écran. Nous espérons que notre relation avec Dan Brown sera aussi longue que possible ».

Le romancier travaille toutefois activement sur une suite à son best-seller dont la sortie, initialement prévue pour octobre / novembre 2006, ne verrait pas le jour avant l'an prochain : « Mes livres requièrent énormément comme temps de recherche et sont très compliqués à construire. Je prends donc le temps nécessaire pour m'assurer que chaque page de cette suite soit aussi captivante que le premier volet ».

À ce jour, près de 45 millions d'exemplaires du Da Vinci Code auraient été écoulés de part le monde.

Source : Timesonline, Hollywood Reporter, Sci Fi Wire & Digital Spy

Tout savoir sur Anges et démons

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire