Michael Bay rachète Digital Domain

Thomas Douineau | 16 mai 2006
Thomas Douineau | 16 mai 2006

Michael Bay (le metteur en scène playboy de The Island, Armaggedon et autres Pearl Harbor) va racheter la compagnie d'effets spéciaux Digital Domain pour laisser libre court à ses délires visuels (l'homme pour qui un plan de plus d'une seconde s'appelle un plan-séquence, c'est lui !). Curieuse succession pour cette société fondée au départ par James Cameron (et le spécialiste ès SFX Stan Winston), un autre habitué des films à grand spectacle aux budgets effets spéciaux souvent pharaoniques, mais dont les rejetons sur lesquels a travaillé la société sont autrement plus convaincants et lui a valu quelques Oscars de la spécialité (Titanic pour ne citer que lui).

Ainsi, après George Lucas et Industrial Light and Magic (ILM), Peter Jackson et Weta Digital (King Kong), c'est au tour de Michael Bay de contrôler aussi la post-production de ses films. Les autres réalisateurs ne seront sans doute pas en reste puisque Digital Domain avait entre autres collaboré au Jour d'après, Charlie et la chocolaterie ou encore I, robot.

On peut alors se demander si James Cameron ne s'éloigne pas quelque peu du cinéma (et de sa position de « roi du monde ») en cédant ainsi sa compagnie d'effets spéciaux. Ou bien alors il nous réserve une sacré surprise (lire la news concernant ses futurs projets). Le montant de la transaction est estimée à 35 millions de dollars et il y a fort à parier que la compagnie va très vite s'atteler au nouveau projet de Michael Bay, Transformers.

Source : Hollywood Reporter

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire