Marathon 24 heures - Épisode 0

La Rédaction | 7 avril 2006
La Rédaction | 7 avril 2006

Rapide résumé des 24 heures précédant le début du marathon 24 heures chrono (cliquez sur ce lien pour en connaître les modalités) par notre envoyé spécial Jack Didier Bauer au Festival du Film Policier de Cognac.

Jeudi 19h00
Arrivés dans l'après-midi à Cognac avec Tony Almeida, qui couvrira l'ensemble du Festival pour Écran Large, je me trouve sur les lieux du marathon la veille du départ. Nous discutons avec David Boileau, l'organisateur enthousiaste de cet événement qui se révèle être une première en France. Il nous donne le planning prévu :

19h00 : Début du marathon (4 heures)
22h00 : Pause de 1 heure (Twix, sandwiches, boissons)
23h00 : Reprise de la projection (7 heures)
01h15 : Pause de 45 minutes (Mars, café, boissons)
02h00 : Reprise de la projection de neuf épisodes (16 heures)
08h45 : Pause petit-déjeuner (croissants, barres de céréales, café, chocolat)
09h30 : Reprise de la projection (19 heures)
11h45 : Pause déjeuner (sandwiches, barres de céréales, boissons, café)
12h45 : Reprise de la projection (21 heures)
14h15 : Pause de 30 minutes (Twix ou Mars, boissons, café)
14h45 : Reprise de la projection pour les trois derniers épisodes
17h00 : Fin de la projection (24 heures)

Samedi, à 18h30, commencera le marathon de la saison 2. Les inscriptions commençant vendredi à 14h30, le mystère est encore total sur le nombre de participants. Tout juste peut-on dire qu'il y en aura un maximum de 300 par saison puisque la salle ne pourra pas en accueillir plus.

Voici un extrait du règlement :
À son entrée dans l'enceinte de la Salamandre (le lieu nommé), chaque participant se verra remettre un bracelet identifiant.
Un vestiaire sera mis à la disposition des participants. Dépose des sacs à dos et manteaux obligatoires.
La consommation d'alcool et de cigarettes est formellement interdite dans l'enceinte de la Salamandre. Un espace sera mis à la disposition des fumeurs lors des pauses.
Quand un participant décidera de sortir de l'enceinte de la Salamandre, il ne pourra plus concourir pour l'un des lots cités précédemment. Il libèrera une place pour un autre participant qui pourra accéder à la projection comme marathonien. Il sera identifié par un bracelet d'une deuxième couleur.

Jeudi 20h00
Je m'assoupis à l'hôtel pendant que Tony est à la cérémonie d'ouverture du Festival, suivie du très sympa OSS 117. DVDrama étant installé au même étage, je m'assure que des micros ou caméras n'ont pas été cachés dans ma chambre pendant mon absence.

Jeudi 22h30
Dîner d'ouverture du Festival dans la salle des distilleries de Segonzac. Avant les Twix et les Mars, je prends des forces avec un excellent repas bien arrosé mais par décence, je ne communiquerai pas le menu. À notre table ronde, des journalistes de Grand Écran (M6), Star Mag (TPS), Les Cahiers du cinéma et Céline Petit, l'une des attachées de presse du Festival que nous remercions au passage. À quelques mètres, Jonathan Demme, Président du Jury du Festival, très souriant et visiblement heureux dans cette ambiance champêtre loin des paillettes d'Hollywood.

Vendredi 01h00
Séance de yoga et de méditation dans la chambre d'hôtel avant ma dernière nuit de repos.

Vendredi 03h00
Sommeil profond. Drôle de rêve mettant en scène Mimie Mathy et Chewbacca dans des positions douteuses. J'ai dû abuser du cognac.

Vendredi 10h00
Petit-déjeuner. Il fait beau dehors mais il faut aller au front en pleine forme et je décide d'aller me recoucher.

Vendredi 16h00
Je me réveille pour de bon. Quelques pompes sur un doigt, une douche, l'écriture de ce papier et direction la Salamandre pour passer aux choses sérieuses.

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire