Moyens métrages à Pompidou

Nicolas Thys | 21 mars 2006
Nicolas Thys | 21 mars 2006

Le centre Georges Pompidou présente les 25 et 26 mars le festival « Hors Pistes » consacré au moyen-métrage, format peu exploité tant par les salles de cinéma que par les festivals qui s'intéressent davantage à la diffusion des courts ou des longs-métrages. Ces films, venus des quatre coins du globe sont réalisés par des cinéastes mais aussi par des chorégraphes ou des plasticiens, ce qui permettra au principal musée d'art contemporain de Paris de mettre en valeur une partie du patrimoine cinématographique trop peu connue et tout aussi intéressante. Les films présentés sont au nombre de 12. Les 6 premiers seront projetés le samedi 25 et les 6 autres le dimanche 26 à chaque fois de 15h à 20h à raison d'un film par heure. Le tarif s'élève à 3,5€ la séance et 2,5€ à partir de la deuxième séance de la journée (gratuit pour les adhérents). Les 12 films se répondent sans cesse et proposent au spectateur une déambulation au fil de narrations atypiques, à travers la chorégraphie, l'architecture, le jeu vidéo et autres arts graphiques.


Outre cette sélection de films en compétitions, le centre Pompidou propose deux tables rondes sur le moyen-métrage. La première, axée sur l'aspect économie du moyen-métrage, est intitulée : « Quelle diffusion pour les moyens métrages ? » et sera présentée par Jean-Raymond Garcia, producteur de la société Films Hatari qui s'occupe beaucoup de films courts. Elle se déroulera le samedi 25 mars à 11h30 dans la petite salle. La deuxième conférence, essentiellement axée sur l'esthétique et la forme du moyen-métrage, porte sur le thème : « Le moyen-métrage, une forme singulière ? » question dont le modérateur, Jacques Kermabon, rédacteur en chef de l'excellente revue Bref, la seule consacrée uniquement aux courts et moyens métrages, et corédacteur en 2003 d'une très belle encyclopédie du court-métrage français, est l'un des grands spécialistes. Celle-ci aura lieu le dimanche 26 mars à 11h30 dans la petite salle du centre Pompidou. L'entrée est bien sûr gratuite pour les deux tables rondes.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire