Décès de Darry Cowl

Laurent Pécha | 15 février 2006
Laurent Pécha | 15 février 2006

Bien triste nouvelle que d'apprendre le jour de la fête des amoureux la disparition d'un des plus grands comiques du cinéma français. Darry Cowl, de son vrai nom André Darricau, est décédé à 80 ans dans la nuit du 13 au 14 février des suites d'une longue maladie. Si le talent du comédien a été reconnu que trop tardivement comme pour bon nombre d'acteurs comiques, grâce notamment à sa prestation dans Augustin, roi du Kung fu et à un César du meilleur second rôle pour sa prestation dans Pas sur la bouche d'Alain Resnais en 2004, l'homme avait depuis longtemps gagné les faveurs les plus importantes (à ses yeux) : celles du public.

Boulimique comme personne, Darry Cowl présente une filmographie hallucinante (plus de 160 films) où se côtoie tout et n'importe quoi. L'avouant lui-même à l'auteur de ces lignes il y a quatre ans pour la sortie DVD d'un des multiples nanars dans lequel il a sévi, il ne se rappelait plus de 85% des films dans lesquels il jouait, films pour beaucoup qu'il tourna pour combler à une époque ses dettes de jeu, son plus grand vice (ruiné par un passage désastreux au casino, il appelait son agent le soir pour savoir sur quel plateau il pourrait faire son numéro le lendemain et empocher le cachet qui lui permettait de repartir jouer).

Qu'importe si l'acteur n'aura jamais eu le nez creux pour opter pour des films comiques digne de son génie. Mieux employé et dirigé par des réalisateurs de renom, Darry Cowl aurait pu (dû) être l'égal d'un Louis de Funès. Reste que dans le cœur des fans, son Triporteur vaut bien un Corniaud et que son éternel bégaiement va bien nous manquer. Sur ce coup-là, c'est bien lui le « petit canaillou ».

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire