Mort des scénaristes d'Hitchcock

Flavien Bellevue | 11 juillet 2005
Flavien Bellevue | 11 juillet 2005

La semaine dernière, deux grands scénaristes d'Hitchcock, entre autres, nous ont quittés, il s'agissait d'Ernest Lehman qui donna au maître du suspens La mort aux trousses et Ed McBain à qui l'on doit le fameux Les Oiseaux.

Originaire de Long Island, Ernest Lehman débute sa carrière comme journaliste à Broadway puis écrit des pièces comiques pour des émissions de radio tout en signant des articles pour un magazine financier. Il débute pour le cinéma en écrivant l'histoire d'un film The Inside story d'Allan Dwan en 1948 mais ce n'est que six ans après que sa carrière de scénariste débutera vraiment avec le réalisateur Robert Wise pour La tour des ambitieux. La même année (1954), il enchaîne un autre film pour lequel il obtiendra sa première nomination aux Oscars : Sabrina de Billy Wilder. S'ensuivra une liste de chefs-d'œuvre dont Le Roi et moi (1956) avec Yul Brynner et Deborah Kerr, Marqué par la haine de Robert Wise avec Paul Newman (1956), La Mort aux trousses d'Alfred Hitchcock (1959) (on peut entendre son commentaire audio malheureusement non sous-titré sur le DVD zone 2 édité par Warner), West Side Story (1961), La mélodie du bonheur (1965) tous deux de Robert Wise, Qui a peur de Virginia Woolf ? de Mike Nichols (1966), Hello Dolly ! de Gene Kelly (1969) puis retravaille une dernière fois avec Hitchcock pour Complot de famille et finalement écrit son dernier scénario en 1977 pour John Frankenheimer avec Black Sunday. Nommé cinq fois aux Oscars, il n'en remporta aucun sauf un Oscar d'honneur, en 2001, pour l'ensemble de sa carrière. Ernest Lehman nous a donc quitté le samedi 2 juillet 2005 à l'âge de 89 ans suite à une crise cardiaque.

Né le 15 octobre 1926, Ed McBain ou plutôt Evan Hunter (c'était son nom officiel depuis 1952) est connu pour avoir écrit le scénario des Oiseaux d'Alfred Hitchcock. Plus qu'un scénariste, Ed Mc Bain est un romancier qui a écrit plus d'une centaine de titres dont la plupart sont des polars. La série de roman 87è District inspira plusieurs séries policières dont notamment Hill Street Blues. Il écrivit pour plusieurs séries télé et des téléfilms dont Alfred Hitchcock présente… (1955), L'Homme de fer (1967) et Columbo (1992, 1994). Mais ce sont ses romans qui vont donner une liste de films plus ou moins connus venant aussi bien d'Hollywood, de France et du Japon : Graine de violence de Richard Brooks (1955), Le temps du châtiment de John Frankenheimer (1961), Le Paradis et L'enfer d'Akira Kurosawa (1963), La soupe au poulet de Philippe Agostini (1963), Dernier été de Frank Perry (1969), Le Cri du cormoran de Michel Audiard (1970), Sans mobile apparent de Philippe Labro (1971), Les Liens du sang de Claude Chabrol (1978) avec Donald Sutherland (le film passe sur Canal Plus à partir du 23 juillet, tous à vos dvdscopes ou à vos magnetos pour enregistrer cette rareté), Kofuku (Happiness ou Lonely heart, on le trouve sous ces deux noms en anglais) de Kon Ichikawa (1981).
Ed McBain était connu sous les noms de Curt Cannon, Hunt Collins et Richard Marsten et Evan Hunter mais bien que son vrai nom soit Salvatore Albert Lambino, c'est sous Ed McBain que le public se souviendra de lui comme étant l'auteur du scénario des Oiseaux et de la série de romans 87è District dont le dernier épisode était paru en janvier dernier (Le Frumieux bandagrippe, presse de la cité). Il nous a quitté le 6 juillet dernier suite à un cancer du larynx ; il avait 79 ans.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire