Brice de Nice sur grand écran

Johan Beyney | 30 décembre 2004
Johan Beyney | 30 décembre 2004

[img_left]brice_affnews1.jpg [/img_left]Seul sur le sable, le surf sous le bras, il fait rouler ses muscles sous son tee-shirt moulant jaune. Une tignasse improbable surplombe un regard tourné vers l'horizon, dans l'attente de la vague du siècle… en Méditerranée. Brice de Nice (prononcez « Braïce » et « Naïce », un peu comme on disait « Ophélaï » à l'époque où l'on parlait encore d'elle) est donc de retour.
Né de l'imagination de Jean Dujardin, ce personnage de surfeur (forcément blond, forcément con) est d'abord apparu dans Graines de Star avant de revenir en compagnie du groupe comique Nous C Nous.
Puis l'acteur connaît le succès public en incarnant le Loulou d'Un gars / Une fille, s'ouvrant ainsi les portes du grand écran : Ah ! Si j'étais riche, Bienvenue chez les Rozes, Toutes les filles sont folles.

Il fera une petite incursion chez Le Convoyeur, de Boukhrief, avant de revenir à la comédie avec Mariages !
Il était grand temps de rendre hommage au personnage qui l'a fait connaître au départ. Brice de Nice va donc pouvoir « casser » son prochain sur grand écran à grands renforts de réparties imparables dès le 6 avril 2005.
Pour mettre ce projet en œuvre, le comédien s'est entouré d'une solide équipe, comprenant notamment James Huth à la réalisation (qui avait déjà commis l'inénarrable Serial lover ) et Bruno Coulais pour la musique (Microcosmos, Himalaya l'enfance d'un chef, Comme un aimant et les trop entendus Choristes). Côté acteurs, on retrouvera, en sus des attendus Bruno Salomone et Alexandra Lamy, un casting plus surprenant comme Élodie Bouchez ou Clovis Cornillac. Jean Dujardin, James Huth et Karine Angeli se sont penchés sur le scénario.
Ado décérébré de presque 30 ans, délaissé par un père affairiste et une mère absente, Brice s'est réfugié dans une posture qu'on ne saurait résumer qu'en parlant de « Brice attitude » : un surfeur-dragueur dont la maîtrise si personnelle du langage a fait un « casseur » professionnel. Mais les soirées yellow et les rencontres avec Igor d'Hossegor ne seront pas suffisantes pour le préserver de la réalité. Pas plus d'informations pour l'instant, tant le site officiel continue à préserver le mystère autour du contenu du film. Teasers allusifs, scoops au compte-gouttes et rares photos, on veut manifestement provoquer le désir. Les nombreuses rubriques – pas toujours follement drôles – permettent cependant d'appréhender efficacement ce qu'est le monde de Brice.

Reste que la transposition d'un sketch au cinéma est un exercice compliqué, comme nous l'a prouvé le Chouchou de Gad Elmaleh. Espérons donc que Brice de Nice ne sera pas à l'image de son personnage principal et que le surfeur n'aura pas à ramer.

Tout savoir sur Brice de Nice

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire