Elvis : le biopic sur le King dévoile un extrait endiablé avec Tom Hanks

Chloé Chahnamian | 9 mai 2022 - MAJ : 09/05/2022 17:37
Chloé Chahnamian | 9 mai 2022 - MAJ : 09/05/2022 17:37

Le King of rock and roll dévoile son déhanché endiablé dans un extrait inédit de Elvis, le biopic réalisé par Baz Luhrmann.

Figure incontournable de la pop culture, s'il est désormais presque uniquement reconnu pour sa carrière musicale, Elvis Presley est aussi un acteur à la filmographie remarquable. Dès 1956, il devient une figure majeure du cinéma hollywoodien avec des rôles taillés sur mesure qui participent à la création de son personnage de dangereux séducteur, comme Le Rock au bagne, Amour sauvage et surtout L'Amour en quatrième vitesse (Viva Las Vegas).

Post-mortem, le King est resté une icône. Il est devenu un objet de cinéma, dépeint dans de nombreuses oeuvres, documentaires ou fictionnelles, aussi bien cité dans Mystery Train de Jim Jarmusch comme icône fantomatique que dans Forrest Gump dans une scène mythique où le King emprunte au jeune Forrest sa façon de danser. Presque trente ans plus tard, Tom Hanks est de nouveau confronté au Roi du Rock dans Elvis, un biopic signé par Baz Luhrmann, qui se dévoile un peu plus dans cet extrait aguicheur.

 

 

Comme nous le montre parfaitement cet extrait, avant la Beatlemania, il y avait Elvis. Revêtu de son costume rose bonbon et coiffé de sa banane légendaire, Elvis électrise la salle dès sa première note de Baby, Let's Play House. Une jeune femme pousse un cri, une autre se lève, et bientôt tout le public, enfin surtout l'audience féminine, se retrouve happé par l'énergie du showman et par son déhanché qui lui vaudra le surnom de "Elvis le Pelvis". Une performance encore plus remarquable quand on sait qu'Austin Butler n'a pas eu recourt à une doublure voix et qu'il a autant travaillé ses vocalises que sa prestance corporelle. Et honnêtement, le job semble à la hauteur.

Si Elvis est le maitre de la danse, il évolue sous les yeux ébahis de son impresario le Colonel Parker, joué par Tom Hanks, qui rythme l'extrait par sa voix grave et impressionnée qui explicite le phénomène Elvis en le caractérisant comme "l'avant-goût du fruit défendu". Si la bande-annonce promettait déjà un film sensationnel sur l'avènement de la star, cet extrait confirme que la mise en scène sera bien au rendez-vous, comme le montre ce simple zoom arrière effectué à la première note d'Elvis qui vient d'un coup donner de l'ampleur à la voix du chanteur et à sa résonnance.

 

Elvis : Photo Austin Butler, Tom HanksBatman et le Joker

 

S'il y avait bien un cinéaste capable de réaliser un biopic de cette ampleur, aussi majestueux que loufoque, c'est bien Baz Luhrmann qui, presque dix ans après Gatsby le magnifique et sa folie outrancière, semble prêt à se replonger dans la fantaisie avec ce nouveau film musical. Film musical qui, on l'espère, n'hésitera pas à aller chercher du côté de Moulin Rouge ! et de ses anachronismes. C'est en tout cas ce que pourrait sous-entendre la première musique du film, Vegas, interprétée par Doja Cat qui sample Hound Dog de Big Mama Thornton, devenu un tube grâce au King. 

Après sa présentation hors compétition au Festival de Cannes 2022, Elvis arrivera dans les salles françaises le 22 juin 2022, de quoi ravir les aficionados du Roi du rock.

Tout savoir sur Elvis

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
RobinDesBois
12/05/2022 à 12:35

Le plus mauvais réalisateur de sa génération. Je vomis d'avance.

Kyle Reese
10/05/2022 à 22:21

@free spirit

Merci. ;)

free spirit
10/05/2022 à 15:56

Kyle Reese: c'est vrai je reconnais pas trop l'Univers de Baz Lurhmann ...D'ailleurs Ses films ne m'attirent pas...Question de Gout...Je suis d'accord avec Toi sur L'Hystérie des Filles devant ce Talentueux chanteur...J'ai adoré la version avec Kurt Russell...Dommage qu'on ne puisse pas le trouvé en Blue Ray...Je te souhaite de Bonne Séances...

Kyle Reese
10/05/2022 à 11:23

@free spirit

Surement, mais c'est un biopic de Baz Lurhmann !
Si tu n'as pas vu Moulin Rouge tu ne peux pas comprendre.
Ce réal a une vision très particulière, une vrai proposition de cinéma.
Ce ne sera pas un biopic de base, réaliste, bateau, ennuyeux rien à voir. Il provoque, exagère pour créer une réaction particulière du spectateur. Ce que l'on voit dans cet extrait représente en fait surement de son point de vue ce que les jeunes filles en fleurs bouillonnantes d'hormones en tout genre ont pu voir et ressentir. Quand tu sais qu'elles devenaient littéralement hystérique devant son déhanchement c'est qu'elles le voyaient différemment des autres. La scène d'ailleurs le montre bien, la plupart des hommes ne comprennent pas ce qui ce passent et les femmes adultes sont plutôt partagées, les femmes âgées elles restent plutôt de marbre. Cette scène est surréaliste, mais quand tu sais que les jeunes filles faisaient la queue devant la porte de son hôtel pour s’offrir à lui et ça tout les soirs de ses longues tournées ...

free spirit
10/05/2022 à 10:06

Je vois que vous ne connaissez pas Elvis !!! aucune ressemblance et le jeu de jambes c'est pas çà !!! C'est une pale copie...Regardez sur you tube pour vous faire une idée...

alshamanaac
09/05/2022 à 23:16

Je le sens bien ce Elvis, j'ai pas toujours adhéré a ce que Baz Luhrmann a pu faire, mais j'avais été très déçu de l'annulation de sa série The Get Down - c'est sympa qu'il soit de retour au ciné.

Kyle Reese
09/05/2022 à 22:37

Waouh ça envoie du lourd ! Un sacré morceau.
Si tout le film est de ce niveau ça va faire très mal.
Elvis est une sacré légende aux US mais est-ce que les nouvelles générations, ceux qui font le succès des films aujourd'hui vont tomber sous le charme ? La question à 1 milliard de dollars est posée... ah non on n'est pas chez Marvel c'est vrai !

En tout cas cet acteur est fabuleux et Baz semble s'être déchainé.

Jaimelaviejemrespect
09/05/2022 à 21:41

Moi j'ai toujours eu envie de mettre mon doigt dans la banane ou... Vous voyez, juste pour avoir la sensation que ça ferait ^^ pas vous ?

La Classe Américaine
09/05/2022 à 21:22

Il y a plus de magie et de poésie dans un seul de ces plans que dans toute la bande-annonce d'Avatar a qui il aura donc fallu 13 ans uniquement pour pondre des visuels de jeux videos.

Eddie Felson
09/05/2022 à 19:43

Curieux de découvrir ce nouveau Lurhmann qui n’a jamais déçu … à tout le moins sur la forme! En plus, Hanks au casting, une vrai curiosité. J’en serais.

votre commentaire