Les nouveautés films et séries à voir sur Disney+ en mars

La Rédaction | 9 mars 2022 - MAJ : 09/03/2022 14:04
La Rédaction | 9 mars 2022 - MAJ : 09/03/2022 14:04

Parce qu'il n'y a pas que Netflix ou Amazon Prime Video dans ce monde et que d'autres plateformes voient leur catalogue grandir chaque jour, chaque semaine et chaque mois, on a décidé de faire le point sur les nouveautés prévues sur Disney+Chaque début de mois, Ecran Large reviendra donc sur quelques nouveautés ajoutées par Disney+ dans son catalogue, films et séries confondus, originaux ou pas, dans une liste non exhaustive.

Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer sur la plateforme de streaming en ce mois de mars ?

 

photo Star

 

DÉJÀ DISPONIBLE

fresh

Durée : 1h54

 

 

 

Ça parle de quoi ? Noa fait la connaissance de Steve. Après un premier rendez-vous, elle tombe sous le charme de cet homme très séduisant et accepte de partir avec lui en amoureux le temps d’un week-end. Mais tout ne va pas se passer comme prévu.

Pourquoi il faut le regarder ? Vous n'allez quand même pas passer à côté d'une soirée romantique avec Daisy Edgar-Jones et Sebastian Stan, si ? Le film de Mimi Cave vous offrira quelques twists en plus de la fantaisie de finir la nuit entre les griffes de Sebastian Stan (à moins que ?). Avec Adam McKay à la production, il est évident que l'ensemble allait être plutôt corrosif lorsqu'il s'agit de venir critiquer la "dating culture" actuelle et les applis qui l'ont largement engendrée.

Plus qu'une beauté plastique qui se borne à célébrer la popularité grandissante d'un Sebastian Stan diaboliquement séduisant, Fresh tente parfois d'explorer avec succès certaines thématiques à l'instar des relations toxiques ou de la sororité. Il faudra d'ailleurs éviter de mettre le film sous les yeux des bambins (bien qu'il s'agisse de Disney+ et de l'incarnation de Bucky dans l'univers Marvel).

Notre critique de Fresh.

la saga Les Transporteur

Sortie : 2002, 2005, 2008 et 2015 - Durée : entre 1h27 et 1h44

 

Photo Jason StathamQuand Jason te fait danser

 

Lesquels ? Le TransporteurLe Transporteur 2Le Transporteur 3 et Le Transporteur - Héritage

Ça parle de quoi ? Pour les livraisons à haut risque, Frank est toujours là. Comme les autres « transporteurs », il obéit aux trois règles d’or : ne poser aucune question, ne pas ouvrir les colis et ne pas enfreindre les deux premières au risque d’y trouver la mort.

Pourquoi il faut les regarder ? Parce que le premier Transporteur fait parti des tout premiers films produits pas EuropaCorp, au moment où la société de production de Luc Besson a changé de nom à l’aune du nouveau millénaire. Détail qui n’en est pas un puisque cette saga est un bon exemple pour expliquer comment construire une licence sur une mécanique pas déconnante, mais exécutée sans grande conviction et qui sera par la suite poncée jusqu’à l’épuisement.

En résulte une franchise inégale, dans ses meilleurs moments fun, brutale et/ou explosive, mais principalement répétitive, programmatique et irrégulièrement inspirée. On en sauve la poigne de Jason Statham - pauvrement remplacée par celle d’Ed Skrein dans le quatrième opus - et les deux/trois trouvailles généreuses de Louis Leterrier - qui a signé les deux premiers opus.

 

bientôt disponible

alerte rouge - LE 11 mars

Durée : 1h28

 

 

 

Ça parle de quoi ? Mei Lee, une jeune adolescente de 13 ans, est tiraillée entre le chaos des changements qui s’opèrent en elle et sa mère qui la voit encore comme une petite fille modèle. Et chaque fois qu’elle est submergée par ses émotions, elle se transforme en panda roux géant.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'Alerte rouge marque le retour en force de Pixar après quelques films plus convenus. Avec la même énergie euphorisante qui anime son personnage principal et des marqueurs forts de l'animation japonaise, le film dresse un portrait générationnel très drôle, touchant et pertinent, tout en abordant des problématiques intemporelles et universelles avec une bienveillance et une sincérité assez rare. Tout peut paraître excessif et exubérant, mais le scénario traite avec beaucoup de justesse et de nuance des sujets usés, mais qu’il aborde plus frontalement qu’à l’ordinaire.

Ce n’est pas la première fois que Pixar s’intéresse au fait de grandir, mais le studio ose enfin faire preuve d’audace, aussi bien visuelle que narrative. Sans détour ou métaphore docile, le film parle d'éveil sexuel, de fantasmes et de menstruations, mettant ainsi en avant une expérience et un point de vue féminin. Alerte Rouge est d'ailleurs le premier film d'animation Pixar réalisé par une femme, Domee Shi, qui a par ailleurs été oscarisée pour son court-métrage Bao, dont on retrouve dans son long-métrage les mêmes thématiques liées à l'amour maternel. 

treize à la douzaine - LE 18 mars

Durée : Inconnue pour le moment

    

Treize à la douzaine : photoSauvetage possible pour cette nouvelle adaptation ?

 

Ça parle de quoi ? Chez les Baker, rien n’est simple : leur tribu recomposée comprend 14 membres, dont 12 enfants ! Autant dire qu’au quotidien concilier vie de famille trépidante et gestion d’une petite entreprise n’est pas de tout repos...

Pourquoi il faut le regarder ? Parce que Treize à la douzaine est la quatrième adaptation (rien que ça) du roman jeunesse à succès sorti en 1948, et qu’il est toujours intéressant de voir comment une histoire est remise au goût du jour après toutes ces années. Un premier film a été réalisé en 1950 par Walter Lang, puis Shawn Levy a réalisé sa version qui aura le droit à une suite réalisée par Adam Shankman.

Les différentes adaptations suivent les tendances et les nouveaux modèles familiaux. Si la version de 2003 parlait d’un père (Steve Martin) qui devait assumer seul sa famille, car sa femme travaillait plus que lui, dans cette nouvelle version c’est la famille recomposée qui est au centre. Zach Braff et Gabrielle Union sont donc à la tête d’une famille mixte et recomposée de 12 enfants. Le film est co-écrit et produit par Kenya Barris la créatrice de Black-ish, une série qui place une famille noire au centre de son récit et qui explore des thèmes comme l’identité la religion et la famille, à travers le prisme de la comédie. Il est donc intéressant de voir comment les créateurs s’emparent de ce sujet. Et puis en toute honnêteté, ça a l’air plutôt drôle.

parallèles - LE 23 mars

Durée : 6 épisodes d'environ 45min

 

 

Ça parle de quoi ? Les vies de quatre amis se retrouvent bouleversées à la suite d’un mystérieux événement qui les sépare et les propulse dans des dimensions parallèles. 

Pourquoi il faut la regarder ? Parce qu'on ne peut pas se refuser une petite série fantastique comme Parallèlesalors même qu'il s'agit en plus d'une création originale française. Même si elle est loin d'avoir les ambitions des univers de Marvel et DC, la série de Quoc Dang Tran va elle aussi nous plonger dans un monde aux multiples dimensions, où les paradoxes temporels deviendront de dangereux obstacles.

Le moyen de lancer une très grande aventure pleine de mystères, mais également de développer des histoires intimes autour du groupe d'adolescents au centre du récit. Avec ce phénomène inattendu, les quatre amis vont forcément devoir s'allier pour régler la situation ou tout simplement s'en sortir pour espérer retrouver leur vie d'avant. De quoi forger des liens puissants entre eux et les obliger à faire montre de courage au milieu d'un univers qu'ils ne peuvent pas comprendre totalement. Autant dire qu'avec seulement six épisodes de prévus pour cette première saison, Parallèles pourrait bien être une bonne petite surprise à la fois sombre et familiale.

dans les yeux de tammy faye - LE 23 mars

Durée : 2h06

 

 

 

Ça parle de quoi ? Partis de rien, Tammy Faye et son mari Jim Bakker parviennent - dans les années 1970 et 1980 - à créer la plus grande chaîne de télévision évangélique au monde, ainsi qu’un parc à thème d’inspiration religieuse.

Pourquoi il faut le regarder ? Parce qu'en incarnant l'inclassable Tammy Faye, Jessica Chastain a l'occasion de prouver un peu plus son talent après quelques rôles plus décevants ces dernières années (notamment dans 355, Ava, X-Men : Dark Phoenix) - en incarnant une héroïne complexe, qu'on ne soupçonnerait pas d'être aussi badass et fragile à la fois. Si Andrew Garfield campe un second rôle solide, la métamorphose de l'actrice est la plus bluffante, avec ses prothèses aux joues, son maquillage extravagant, sa voix aiguë et son air ingénu qu'elle tient impeccablement d'un bout à l'autre du film.

Bien qu'il respecte les impératifs du biopic en lissant quelque peu le portrait de l'évangéliste et expédie la plupart des sous-intrigues avec facilité, Dans les yeux de Tammy Faye peut compter sur quelques moments forts pour trouver l'émotion et la sensibilité qui lui manquent en début de course. 

motherland : fort salem saison 1 - LE 23 mars

Sortie : 2020  - Durée : 10 épisodes d'environ 42min

 

Motherland: Fort Salem : photo, Taylor Hickson, Amalia Holm Bjelke, Demetria McKinneyDites à mes enfants qu'il s'agit des Totally Spies

 

Ça parle de quoi ? Dans une Amérique alternative, les sorcières ont passé un accord avec le gouvernement 300 ans plus tôt afin de ne plus être persécutées ou faire l’objet de procès. En échange, elles ont promis de lutter contre les menaces qui pourraient toucher le monde.

Pourquoi il faut la regarder ? Si Motherland: Fort Salem pourrait ressembler à un divertissement de préadolescents plutôt banal, il n'en est rien. D'abord, la série propose une alternative surnaturelle à une réalité historique en faisant des procès des sorcières de Salem l'événement fondateur d'une alliance entre ces dernières et l'armée américaine. Ici, pas de baguettes ou d'incantations, le folklore est laissé au placard, et ce sont grâce à des vocalises que les sorcières laissent libre cours à leur pouvoir.

L'un des points forts de la série créée par Eliot Laurence est son casting entièrement féminin : Taylor HicksonAmalia Holm Bjelke et Ashley Nicole Williams sont les trois héroïnes de ce qui pourrait ressembler à un croisement des Totally Spies avec Charmed. La série a d'ailleurs joui d'une réception plutôt positive bien qu'elle avance sur un terrain déjà très balisé.

moon knight - LE 23 FÉVRIER

Durée : 6 épisodes d'environ 50min

 

Marvel's Moon Knight : photoQuand Marvel se la joue ambiance La Momie

 

Ça parle de quoi ? Steven Grant, employé discret dans une boutique de souvenirs, est soudainement victime de pertes de mémoire et hanté par des visions d’une autre vie. Il découvre alors qu’il souffre d’un trouble dissociatif de l’identité et qu’il partage le même corps qu’un mercenaire.

Pourquoi il faut la regarder ? Parce que Moon Knight est la nouvelle série Marvel, et quoiqu’on pense des inégales WandaVision, Falcon et le Soldat de l’Hiver, Loki et Hawkeye, on ne peut que constater la réussite de Disney à s'imposer et à créer l’événement dans le monde sériel. Par ailleurs, pour la première fois dans une série du MCU, Moon Knight sera l’origin story d’un personnage inédit dans l’univers. De quoi espérer un nouveau départ, d’autant plus intrigant avec son casting alléchant.

En effet, on retrouvera dans la série les brillants Oscar Isaac, Ethan Hawke et F. Murray Abraham. À leurs côtés, l’un des derniers rôles de l’immensément regretté Gaspard Ulliel. À côté de ça, notons que la réalisation de ces six épisodes a été confiée à Mohamed Diab (cinéaste derrière Les Femmes du bus 678 et Clash), Justin Benson et Aaron Moorhead (réalisateurs de The Endless et Synchronic), soit des noms plutôt intrigants - si l'énorme machine marvelienne n'a pas étouffé leur semblant de singularité.

Mais aussi...

Outrun By Running Man, Demolition, 8 femmes, Captain Marvel, La source des femmes, The Greath North saison 2, Alexandra Ehle saison 1 & 2, Face au crime, Un monstre à Paris, Jack et la mécanique du coeur, L'âge de raison, FIRST : Compétition de robots, Disco, Jeux d'enfants, Je vais bien ne t'en fais pas, Innocente, The Fosters saison 4, L'âge de glace : Les aventures de Buck Wild, La délicatesse, Le printemps merveilleux de Mickey, Les émotifs anonymes, L’Europe vue du ciel, Les Muppets Babies saison 2...

Tout savoir sur Disney+

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Hank Hulé
09/03/2022 à 16:20

Moon Knight le 23 février ? Mazette !

Bishop
09/03/2022 à 15:54

"Alors, quels sont les films et les séries à ne pas manquer"

J'ai vu le Transporteur... J'ai arrêté après

Rico
09/03/2022 à 14:57

@Kirikou, je suis un petit rebelle sans cause et j'appelle au Boycott de Disney parce que vu qu'ils cartonnent ils sont forcément méchant...Tocard, retourne à Tolbiac faire ton petit blocus.

kirikou
09/03/2022 à 14:21

@boycott Disney

votre commentaire