Après Godzilla vs. Kong, le MonsterVerse va s'étendre avec une série Apple TV+

Déborah Lechner | 21 janvier 2022 - MAJ : 21/01/2022 09:05
Déborah Lechner | 21 janvier 2022 - MAJ : 21/01/2022 09:05

Alors que le MonsterVerse a atteint son point culminant avec Godzilla vs. Kongl'univers de Legendary va continuer son expansion sur Apple TV+ avec une série spin-off.

Malgré le contexte pandémique et la stratégie de distribution hybride de la Warner - qui a d'ailleurs empêché la sortie du film dans les salles françaises -, le dernier Godzilla vs. Kong a récolté un joli pactole au box-office mondial. Avec 467 millions de dollars de recettes, la rencontre entre le Roi des Monstres et le protecteur de Skull Island a ainsi dépassé le précédent Godzilla II : Roi des Monstres, en plus de marquer le point culminant du MonsterVerse. Autant de raisons pour Legendary et la Toho de continuer l'expansion de l'univers

 

Godzilla vs. Kong : photoLes Kaiju préparent leur retour

 

Deux ans avant la sortie du film réalisé par Adam Wingard, le producteur Alex Garcia avait déjà annoncé que ce crossover serait le début d'un projet plus ambitieux, avant que le PDG de Legendary Entertainment confirme en avril dernier que le studio avait déjà plusieurs idées pour de futurs films. Mais à part une rumeur sur le retour du réalisateur derrière la caméra pour un prochain volet de la saga, le MonsterVerse n'avait donné aucune nouvelle depuis.

The Hollywood Reporter a cependant rapporté que l'extension de l'univers était toujours en chantier, mais pas du côté de la Warner et des salles de cinéma. La plateforme Apple TV+ a ainsi commandé une série originale en live-action se déroulant dans l'univers de la franchise. Encore sans titre, cette série suivra le voyage d'une famille pour découvrir ses secrets les plus enfouis et son héritage qui la lie à Monarch, l'agence gouvernementale secrète apparue dès le Godzilla de 2014

 

Godzilla : King of the Monsters : photo, Vera Farmiga, Millie Bobby BrownTout le monde n'a pas un bon souvenir de Monarch

 

Ce spin-off sera produit par Legendary Television, tandis que la production exécutive sera assurée par les co-créateurs Chris Black (Star Trek : Enterprise, Ugly Betty, Outcast) - également showrunner - et Matt Fraction (Hawkeye), en plus de Hiro Matsuoka et Takemasa Arita pour la Toho, propriétaire du personnage de Godzilla. Il s'agira d'une première série directement liée au MonsterVerse, de la même façon que le DCEU ou le MCU s'étendent sur HBO Max et Disney+.

Après l'anime Godzilla : L'origine de l'invasion sorti l'année dernière, Netflix prépare également une série sur Kong et Skull Island qui sortira en exclusivité sur la plateforme de streaming, mais sans être liée aux événements des films. 

Tout savoir sur Godzilla vs. Kong

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Kimfist
11/02/2022 à 23:57

@Geekzilla Moi aussi je suis très emballé par ce projet, et je trouve que le reboot sous forme trilogie est génial. J'aimerais aussi un crossover avec jurassic Park. C'est dommage que les acteurs du premier film ne sont pas revenus ensuite.

Geekzilla
22/01/2022 à 06:58

Une série ? Sérieusement ? Ils ‘ont pas mieux à f…Une minute, sur Apple TV+ ? Oh ! Dites-moi que je rêves : est-ce qu’ils auraient larguer Warner ? Pitié, dites-moi que c’est ça. Dites que on ‘les aura plus dans les pattes pour la suite, ce serait trop bien !

Enfin, bref … pour revenir à la série sur le Roi des Monstres et ses ‘tits namis (Je dis ça parce que je suis encore traumatisé des séries animées sur Idéfix et Buck, qui ont l’air mal branlés, mal foutus, mal … faite et … juste à ch*er, quoi. Alors j’espère qu’on aura pas ce genre de m*rde en live, mais pire (Avec le Zilla aussi bête que ses pieds de Godzilla vs Kong … cette purge)), ça pourrait enfin expliquer le récent tweet de la part de Toho, qui a remis les pendules à l’heure au Web avec … une horloge. Et une heure. Je sais, je suis de ces perspicaces.
Heure qui, transformée en date, devient 04/09/2024, soit le 4 septembre 2024, ce qui, pour une série en cours de développement et non pas un film aux délais imposables et à la gestion bien différente qui nécessite embauche de réalisateurs, scénaristes, directeur de la photo et compositeur, sélection des acteurs et repérages, tout ça après avoir eu le feu vert et ce .. avant le tournage (Avec des moyens si possible). Et une fois ce dernier complété dans les plus brefs délais possibles, reste la post-prod nécessaire au bon soin des effets spéciaux et au montage (Vital, car l’ours, l’Original Cut de 3-4 h doit ensuite entre cuter pour arriver à 2-2h30, voire 2h55 quand il s’agit de The Batman …) et tout ça doit s’hybrider avec la campagne de promo au quart de tour mené tambour battant, teaser trailer, trailer, trailer #10000 et tout le bordel et c’est seulement LÀ … qu’on le sort. Alors, laissez-moi vous dire qu’un film du MonsterVerse en état de sortir dans les meilleures conditions possibles, ça doit laborieux en ‘ta. Et un film Godzilla, n’en parlons même pas. Avec tout ces problèmes de droits et tout ce bordel de sortie SVOD qui a failli finir en drama, je peux vous dire que ça serait miraculeux.
Et le pire, c’est que je suis ultra pessimiste, mais en réalité, je ne rève que d’un nouveau Destroy All Monsters, une nouvelle Monster War style Battle Royale où tous nos monstres préférés s’entre-choqueraient dans un chaos purement jouissif, juste pour voir une belle conclusion en beauté avec du sang et des larmes …
Mais bon, c’est pas le sujet. Là on parle … série, vieux. Série. S-É-R-I-E. Série. Voilà.

En fait, je crois, ironiquement, attendre que, du côté de la concurrence, sorte la série du le Seigneur des Anneaux sur Prime Video pour qu’on aille enfin une idée de ce que ça fait d’adapter tout un univers aussi dense et riche dans ce nouveau (et particulier) format (Bon et aussi la série Kong sur Netflix … Mais … comment dire, disons que … Netflix est mieux en live, vous comprenez ? Et même là, ils nous font Cowboy Bebop, alors imaginez Kong … ça pue déjà la m…, c’est fou !).
L’avenir nous le dira.
(Mais si il y a un Adam Wingard, c’est mort. C’est mort, c’est mort, car un tel tâcheron de chez yes-man, même pas foutu d’iconiser un tant un soit peu ses kaijus ou de ne pas rabaisser Zilla, ça, ça vaut de se ramasser au box-office. Mais KOTM et Dougherty, voilà … là, il y en avait de la vision, de l’iconisation en veux-tu en voilà et, surtout, c’était p… de cool ! Les visuels étaient décapants (avec la météo stylée de ouf), les monstres étaient juste … wow, l’action … juste dantesque, quoi, la musique … tout simplement du feu de Dieu et la photo … tout simplement somptueuse. Oui, le scénario n’était pas des plus travaillés, surtout au niveau des personnages, mais rien ne tapait sur les nerfs. Au pire, il y avait la mort du personnage joué par Sally Hawkins et le montage en dent de scie un peu beaucoup déçevant, mais sinon … wow. Bravo, M. Dougherty. Ça, c’est du kaiju eiga. Pas une m… américaine cynique filmé avec les pieds, écrit avec la même chose, avec une photo surexposé à vous égratigner la rétine, une musique inexistante, des personnages … soit comparable à des papiers calques vierges ou à des faces à claques/doigts d’honneur au spectateur (et aux G-Fans) ambulants, encore fois, l’absence d’iconisation et, surtout, la crétinisation de Zilla, désormais incapable de se battre et d’avoir un souffle atomique (et un cerveau) qui fonctionne correctement et, qui surtout, est véritablement insultant envers l’icône qu’il est censé « représenté » de par sa mono-expressivité et sa carrure b’en … de gros méchant. Pourquoi ? B’en parce que c’est son rôle, bon sang de bonsoir ! ‘Y ne fait que ça durant le film : détruire ! De façon froide et méthodique, mais pas réfléchie ni même pas motivée. Que dalle. Juste parce que haha, chuis méchant. C’est de la m… en conserve : manipulé aussi facilement par un second couteau de la vilenie fraîchement amputée de ses dents de sagesse pour être aussi constipé (déjà que l’acting est monotone et absent de charisme), sans l’Orca, parce que, vous comprenez, Godzilla 2 n’existe pas dans cette univers (Ou en tout cas autant que le nombre de répliques et de consistance de traitement de personnages qu’on respectivement « Mark (Kyle Chandler, peu investi) et Madison (Millie Bobby Brown, en surjeu total) Russell »), ‘y pas été aimé donc on réutilisera aucun autre personnage, vous comprenez (À part eux, il y avait Zhang Ziyi, mais elle était tellement prioritaire aux yeux de Wingard qu’elle a été effacé du montage final … le même qui a à peine 5 minutes de plus que la Whedon Cut de Justice League, c’est fou !), la tête de Ghidorah, qu’il a acquis à Alan Jonah sans aucune logique ou même consistance (Jonah veut rebooter l’Humanité, Simmons la défendre. De où tu lui vend un truc qui doit valoir des milliards, à part si t’as été écrasé par Godzilla entre deux films, même si, t’énerves pas, tu comprends, Adam Wingard aime quand même bien cet acteur. Pfff …) et qui n’a servi à rien à part en bon deux ex machina pour activer le bidule inutile servant de doppelgänger ennemi surprise, tellement menaçant … qu’il est vaincu via une bouteille de bière. Je ne déconne pas …
Une freaking bouteille de bière ! Quel scénariste digne de ce nom écrirait un truc pareil !
En plus, ‘Zilla a la malchance de se manger entre-temps, en plus de la honte, un deux ex machina sortir du fond du trou du c…entre de la Terre, dans une scène WTF qui rendra votre cerveau dans le même état que celui de l’ersatz de notre lézard préféré.
Et on file 467,8 M à ce film ! Et on fait flopper KOTM à 386,6 ? Sérieusement les gens ! C’est pathétique ! Pathétique !
De récompenser de l’anti-cinéma pareil. Oui, je l’ai dit.
Car quand tu violes à la fois la règle des 180 degrés sans meilleure raison que la fainéantise, en même que le show don’t tell ainsi que la cohérence de ta saga (Ah, l’énergie soutteraino ex machina et les machines WTF. Du grand art … du grand art de vendre du vent …) et que tu n’es même pas foutu de raconter une histoire plus longue qu’une phrase sur une affiche ce sans aucune péripétie digne de ce nom (Ce que les autres films high concept hollywoodien faisait, eux (Voir exemples ici : https://en.m.wikipedia.org/wiki/High_concept )…), voilà, ce n’est pas du cinéma. Et si le divertissement ‘est même pas ouf, b’en c’est juste de la mal-bouffe. Ça se mange, mais qu’est-ce que c’est pas ouf. Et ça restera de la « bouffe », tout comme GVK reste de « l’art », mais c’est tellement tout. Mais du septième art ? À en anéantir les règles, il anéantit … b’en, ce qui fait le cinéma. De l’art. Du divertissement. Du scénar’. Quelque chose de travaillé, quelque chose fait avec passion. Quelque chose b’en qui a une âme, quoi. Mais ce truc … n’a rien. Pas de plan iconique, rien de marquant synonyme de personnalité : R-I-E-N. Rien.
Et c’est KOTM qui pèche au box-office, alors qu’il a des personnages tout à fait convenables et avec une personnalité, note bien, une esthétique propre et cohérente avec son sujet et, surtout, surtout, un profond amour pour ce qu’il traite. Et ça, c’est tellement rare de nos jours que ça vaut de l’or).

Et pour moi, pour revenir enfin sur cette … série Apple TV +, c’est vraiment TOUT qui compte. Le qualitatif vient avec l’amour. Car avec l’amour vient le soin. Et l’engagement de talent. Et un réalisateur libre et doté d’une vision bien unique nous offrira du bon travail.
Sinon, comme disait Bryan Cranston, dans sa fameuse dernière ligne face à Serizawa (voire sa dernière ligne en pleine forme et … en vie. Je sais, c’est dur …), avertissement prédécent le clou du Main Trailer de Godzilla 2014 : Que Dieu nous vienne en aide (God help us all).
Ou plutôt :
Que Gojira … soit avec … nous.
Longue Vie au Roi.

Incognito
21/01/2022 à 10:36

Pour moi le monsterverse c'était la warner et donc hbo max, allez savoir pourquoi :)

DL
21/01/2022 à 09:58

Ils se construisent un catalogue sympa Apple

votre commentaire