Netflix : le remake indien de Cours, Lola, cours sort de nulle part avec une bande-annonce

Clément Costa | 14 janvier 2022 - MAJ : 17/01/2022 11:38
Clément Costa | 14 janvier 2022 - MAJ : 17/01/2022 11:38

Netflix dévoile la bande-annonce rapide et furieuse de Looop Lapeta, son remake indien de Cours, Lola, cours.

Entre ses séries à succès (Le Seigneur de Bombay, Delhi Crime) et ses films originaux comme Bulbbul et Sombre fortune, Netflix s’installe progressivement comme un acteur majeur du paysage audiovisuel indien. L’occasion pour bon nombre de cinéastes d’avoir une visibilité internationale inédite, tout en sortant des sentiers battus bollywoodiens.

C’est le cas du presque débutant Aakash Bhatia, qui dirige ici son tout premier long-métrage après avoir réalisé plusieurs épisodes de la série à succès Inside Edge pour le concurrent Amazon Prime Video. Remake officiel du film culte Cours, Lola, Cours de Tom Tykwer, avec Franka Potente, Looop Lapeta en reprend les deux concepts principaux : une jeune femme a 50 minutes (20 minutes dans l’original) pour trouver la somme astronomique pouvant sauver la vie de son petit-ami, et pour ne rien arranger le principe de boucle temporelle vient compliquer l’affaire.

 

 

Avec ces premières images, Looop Lapeta semble assumer une franche liberté dans l’adaptation de son modèle allemand. Aakash Bhatia a pour ambition d’allier pur thriller nerveux et comédie noire, dans la lignée directe du travail de Vishal Bhardwaj et Anurag Kashyap, véritables maîtres du cinéma indépendant bollywoodien de ces dernières années. Entre son esthétique moderne à la fois clinquante et organique, sa mise en scène expérimentale avec changement de formats d’image et son concept rarement exploré en Inde, Looop Lapeta a tout pour être une expérience mémorable.

 

Cours, Lola, cours : photoVersion allemande

 

Dans cette course contre la montre, notre héroïne intrépide va vivre des aventures aussi dangereuses que palpitantes. Et l'actrice Tapsee Pannu a pour défi de passer après la performance culte de Franka Potente, inoubliable avec ses cheveux rouges et ses cris perçants. Un défi qu’elle semble relever avec une aisance déconcertante. Grande habituée des thrillers et autres films de genre (notamment Badla, Game Over ou encore Haseen Dillruba, Beauté Envoûtante, tous disponibles sur Netflix), l’actrice tient à confirmer une fois de plus pourquoi elle est considérée comme un des plus grands espoirs de sa génération en Inde.

 

Looop Lapeta : photoCourse contre la montre/money

 

Une des grandes qualités de cette bande-annonce est de ne pas trop en dévoiler. On comprend le principe de boucle temporelle et les enjeux principaux du récit, cependant le film semble nous réserver encore bien des surprises. En attendant d’en savoir plus, difficile de ne pas s’enthousiasmer devant ces images nerveuses, dynamiques et mystérieuses.

Encore un peu de patience, Looop Lapeta ne sort pas avant le 4 février sur Netflix.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
AdeleP
14/01/2022 à 19:03

Tapsee Pannu se trompe rarement dans le choix de ses rôles, c'est pour moi un autre argument pour voir le film.

Brosdabid
14/01/2022 à 18:41

critique bien écrite, ça donne envie d'y jeter un coup d'œil

Miami81
14/01/2022 à 17:51

Une bande annonce bien sympathique. Il faut juste que je me mette à apprendre l'hindi

Geoffrey Crété - Rédaction
14/01/2022 à 16:48

@GTB

On avait beaucoup aimé Ghoul à l'époque !
https://www.ecranlarge.com/series/dossier/1032762-ghoul-pari-reussi-pour-la-nouvelle-serie-horrifique-netflix-entre-john-carpenter-et-rec

Et oui, on cherche toujours à traiter plus d'oeuvres de tous les côtés. Comme le cinéma indien là.

GTB
14/01/2022 à 16:45

Une chose intéressante avec Netflix, c'est qu'on peut mettre un orteil plus facilement dans d'autres types de cinéma. Vous semblez vouloir traiter du cinéma indien et c'est une bonne chose, ça guide un peu (ils ont de bonnes séries turque aussi).
Personnellement j'avais été agréablement surpris par la mini-série Ghoul, ou Skater Girl. Il faudra que je jette un œil à Minnal Murali et à ce Looop Lapeta.

votre commentaire