Star Wars : l'héritage de George Lucas, un fardeau lourd à porter pour le réalisateur de Rogue One

Mathias Penguilly | 18 décembre 2021 - MAJ : 18/12/2021 17:36
Mathias Penguilly | 18 décembre 2021 - MAJ : 18/12/2021 17:36

Avec Rogue One, Gareth Edwards a prouvé qu'il était possible de réussir un spin-off de l'univers Star Wars. Mais l'héritage de George Lucas n'est pas facile à honorer.

Pas facile de s'insérer dans un univers cinématographique aussi riche que celui créé par le légendaire George Lucas. En 2015, le réalisateur britannique Gareth Edwards s'y essaie avec Rogue One : A Star Wars Story, et le film est généralement bien accueilli par la critique... Bien mieux en tout cas, que certains films de la série principale (coucou L'Ascension de Skywalker) voire même que le film dérivé de Ron Howard (Solo) qui s'est pris une vraie taule quelques années plus tard.

 

Rogue One : A Star Wars Story : PhotoPas évident de s'asseoir à la table des grands

 

Dans un entretien avec le site officiel de la marque Star Wars, le cinéaste s'est confié sur ce qu'il avait ressenti en intégrant l'univers et ce qu'il avait vécu. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas évident de succéder à George Lucas :

"Star Wars est la franchise la plus incroyable jamais créée d'après moi, et elle aura toujours une place à part dans mon cœur. Mais j'ai eu comme l'impression de devoir escalader l'Everest, vous savez... Finalement, j'ai atterri sur la Lune et ça me convient. Il faut que je m'écarte et que je laisse quelqu'un d'autre porter m'héritage.

En le faisant, j'avais l'impression que ce n'était jamais mon film. C'était toujours quelque chose que j'avais emprunté à George [...]. Chaque fois que je vois un truc sur notre film, je me dis, 'ça, c'est George'.  Dark Vador, les stormtroopers... C'est l'équipe originale qui a inventé ces trucs. Moi, j'ai juste eu l'occasion de porter le bébé un peu et ensuite de le faire passer. Ma seule peur, c'était de faire tomber le bébé."

 

Rogue One : A Star Wars Story : Photo Felicity JonesBelle et rebelle

 

Que le réalisateur du Godzilla de 2014 et de Monsters se rassure, il n'a pas lâché le bébé, au contraire. Avec plus d'un milliard de dollars de recettes au box-office mondial, c'est un joli succès commercial... en plus d'être un succès critique. Avec 84 % d'avis positifs d'après l'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, le film reste un des plus beaux succès de la franchise (derrière la trilogie originale et Les Derniers Jedi).

Si bien que Gareth Edwards lui-même a un héritage lourd à porter : c'est l'un des premiers cinéastes à avoir réussi à adapter (à s'adapter ?) au matériau original. Jon Favreau et son Mandalorian sont aussi dans cette équipe d'héritiers auréolés de succès. Il y a quelques mois, Kathleen Kennedy annonçait le développement d'un gigantesque univers étendu autour de la marque Star Wars, avec des dizaines de projets dans les tuyaux. Le temps nous dira sur leurs réalisateurs tiennent plus d'Edwards ou de Ron Howard.

Tout savoir sur Rogue One : A Star Wars Story

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Usul de la vega
20/12/2021 à 21:40

Le seul épisode qui mérite de troner avec les épisodes 4/5et 6 les versions non massacrées et non retouchées par lucas . Il dégage une vrai magie un vrai souffle épique sans tomber dans le fan service même si les easter eggs sont la . J ai vraiment adoré et je regarde toujours rogue one en premier et j enchaîne sur les 3 autres en despecialized édition !

L'autre
20/12/2021 à 09:41

Y'a pas de quoi rougir ! Ce film est franchement bien en comparaison du reste (un des seuls qui se revoit et se bonifie avec le temps je trouve)

Snake
20/12/2021 à 02:45

@Fliflu

Le film a été un succès commercial, 1,05 milliard de $ pour un budget de 220 M$.

Fliflu
19/12/2021 à 19:08

Le seul vrai film héritier de la saga...le succès commercial n'était pas au rendez-vous. Dommage les autres soupes ont plutôt bien marché. Moralité Disney a compris que le marché n'était que pour les sans dent. De la m...dans les oreilles aussi. bon allez un petit suppo et au lit demain y a du stupid job qui nous attend...

Kyle Reese
19/12/2021 à 15:32

@zetagundam

Je disais ça dans le sens que peut être la pression au sujet du retour sur investissement nécessaire demandé par Disney et consœur à participer au problème de cohérence et du chaos autour de la postlogie. Kennedy a des comptes à rendre au sein de l'entreprise et une responsabilité qui doit surement la dépasser (normal), Lucas n'en avait pas, il avait réussi a devenir indépendant et avait la maitrise sur tout. Et quand Kennedy produisait avec Spielberg et Lucas, elles avaient 2 génies visionnaires à ses cotés.

Thaer
19/12/2021 à 14:15

Les Derniers Jedis....une réussite ?
Et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d'alu.

zetagundam
19/12/2021 à 14:06

@Kyle Reese
Les investisseurs ont beau dos car, je ne fais que supposer, mais du moment que le pognon rentre à gros flot dans les caisses ils se moquent royalement de la qualité du produit proposé du moment qu'il n'y a pas de dépassement de budget et je ne suis pas suis pas sûr que proposer de la m.rde soit une stratégie judicieuse auprès des investisseurs (pragmatiques) sur le moyen et long terme

THX
19/12/2021 à 13:58

Le fardeau ce n'est pas l'héritage de Lucas, mais plutôt la vision de Disney.

Rogue One est juste le moins mauvais de l'ère Disney

Tuk
19/12/2021 à 11:27

@ Bravo "The last jedi est tellement au dessus des autres"

+1 Le,seul regardable de cette derniere trilogie et de trés loin.

Monsieur vide
19/12/2021 à 11:26

Au point où on en est pourquoi pas des réalisateurs français ?
Jean Marie Poiré, Franck Gastanbide, Fabien Otoniente ..mon voisin boucher charcutier..( qui a de très bonnes préparations je précise..)

Plus
votre commentaire