Army of Thieves : les premières critiques du film Netflix sont tombées

Raphaël Iggui | 28 octobre 2021 - MAJ : 28/10/2021 11:16
Raphaël Iggui | 28 octobre 2021 - MAJ : 28/10/2021 11:16

Army of Thieves, le spin-off Netflix d'Army of The Dead, c'est du aussitôt vu, aussitôt jeté d'après les premières critiques américaines

Army of the Dead, on a l'impression que c'est très loin de nous et en même temps tout près, notamment parce que la douleur du visionnage est encore cuisante. La catharsis boursouflée et grisâtre de Zack Snyder a été un succès modéré au vu de son budget (90 millions de dollars) et de l'attente qui le précédait, mais le film est quand même parvenu à se hisser dans le top 10 de Netflix. Facile quand on a Dave Bautista et un tigre zombie dans la même bande-annonce...

En tout cas, la plateforme mise visiblement beaucoup sur Army of the Dead pour devenir une giga méga franchise de la mort qui tue. Le long-métrage aura ainsi le droit à un prequel sous la forme d'une série animée Army of the Dead : Lost Vegas et dès ce vendredi 29 octobre, les abonnés de la plateforme couleur panneau stop pourront découvrir Army of Thieves, autre prequel et spin-off sur le personnage de Dieter, le perceur de coffres d'Army of the Dead joué par Matthias Schweighöfer.

 

photo, Matthias SchweighöferOcean'zero pointé

 

Dans ce prequel, alors que la contamination zombiesque s'étend progressivement à travers le monde, Dieter, simple employé de banque, est recruté par Gwendoline (Nathalie Emmanuel), une mystérieuse femme qui l'engage pour l'aider à braquer une série de coffres forts en compagnie d'une équipe de voleurs de haute volée. Le tout en étant traqué par Jonathan Cohen en agent d'Interpol retors. 

Un scénario avec beaucoup de braquages, mais pas beaucoup de zombies, qui a visiblement glissé sur la critique américaine avec la fluidité de l'éther ou du mazout selon les avis. Army of Thieves récolte une note provisoire de 48/100 d'après les dix critiques présentes sur la page Metacritic, soit la même note que...Venom : Let There Be Carnage (vous faites ce que vous voulez de cette information). Les aventures des braqueurs sans zombies seraient ainsi parfaitement oubliables, adjectif plus ou moins insultant selon les critiques. Petit tour d'horizon. 

 

photoParfait Crossover entre la 7e compagnie et Insaisissables 

 

"Dans l'ensemble, le film est bien moins sophistiqué, se reposant trop souvent sur un humour forcé, mais c'est un divertissement malin et remarquablement ludique." The Hollywood Reporter

"Army of Thieves préfère approfondir son ADN de film de braquage plutôt que tout le reste (inclus, malheureusement, l'alchimie de comédie romantique que cherche à installer le film entre Sebastian et Gwendoline). Ce qui donne des braquages uniques, malins, à un rythme soutenu, de gros retournements de situation, d'importantes révélations et des scènes de poursuite très travaillées." IndieWire 

"Army of the Thieves est de ces films d'action Netflix grandiloquent, joyeux, imaginatif, avecdans ce cas, un coeur romantique." Variety 

 

photo, Matthias SchweighöferPandora Papers : le film

 

"Il manque la patte expérimentée de Snyder à la réalisation, mais Amry of Thieves reste un film de braquage amusant qui rend encore plus attachant, un personnage qui l'était déjà." Total Film 

"Sans être dénué de charme, la plus grosse faiblesse d'Army of the Thieves réside dans un hybride confus entre un film d'horreur et un film de braquage, ce qui brouille d'autant plus le public cible visé par le film au-delà des fans les plus ardents de Snyder." IGN 

"Army of Thieves, un film de braquage des plus classiques et prequel à l'escapade zombiesque maussade qu'était le Army of The Dead de Zack Snyder, suit les traces de ce film sans jamais les améliorer ou reprendre simplement ses éléments les plus légers, notamment ses poursuites et tout son cirque autour du piratage de coffre."  The Wrap

 

photoLes partiels en L1 de perceurs de coffre

 

"Si vous louchez très fort et que vous consacrez une bonne partie de votre énergie mentale à trier votre linge, oui, Army of Thieves est plutôt cool. Mais c'est aussi plutôt fade, programmatique et triste. Si c'est le genre de contenu franchisé instantané que les géants du streaming pensent que leurs audiences veulent ou auraient besoin, nous sommes définitivement condamnés." The Globe and The Mail

"Matthias Schweighöfer tombe dans la caricature, ne parvenant jamais à justifier pourquoi son histoire mérite plus d'attention que le spectacle de morts ressuscitant pour se nourrir des vivants." Slant

 

photoArmy of Thievest-ce qu'on s'en bat pas un peu les steaks ?

 

Aussitôt consommé, aussitôt oublié : Army of Thieves serait donc un divertissement fast-food, qui se digère plus vite que le popcorn englouti devant. Rien de nouveau à l'horizon finalement. Juste une certaine tristesse de ne voir aucun commentaire sur notre Jonathan Cohen national, enfin passé à une célébrité niveau mondial en incarnant le personnage classique du français méchant qui emmerde tout le monde. Nous on croit en toi Marc.

Tout savoir sur Army of Thieves

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Boddicker
28/10/2021 à 12:07

C'est qui le pseudo Hugh "Serval" Jackman avec une tête réduite?...
Ca sent pas bon tout ça... je vais aller me remater Zombie et l'enfer des zombies pour laver ces taches de ma mémoire.
Cheers :D

votre commentaire